NOUVELLES

Les opioïdes tuent de plus en en plus de Canadiens

18/06/2014 07:06 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT
Ici Radio Canada

Les décès liés à l'opioïde, un dérivé synthétique de l'opium, seraient en hausse au Canada et auraient même atteint un niveau d'épidémie, selon un rapport de la Coalition canadienne des politiques sur les drogues.

Le rapport précise que plusieurs de ces morts auraient pu être évitées. Elles seraient même dues à une trop grande prescription d'opioïdes, dont les propriétés et les effets physiologiques sont semblables à ceux de la morphine.

En Ontario, les décès liés aux surdoses d'opioïdes, qu'ils soient prescrits ou non, sont maintenant la troisième cause de morts accidentelles. Si on note aussi une hausse de ces décès dans d'autres provinces au pays, la Coalition canadienne de politique sur les drogues déplore qu'on ne collige pas les données à cet égard de façon systématique.

Des études aux États-Unis révèlent que 50 % de ces cas de morts sont liés à patients qui avaient des prescriptions, selon Guy-Pierre Lévesque, membre du comité de direction de la Coalition canadienne des politiques sur les drogues.

La coalition recommande que les médecins s'assurent que les patients et leur entourage soient mieux informés sur les dangers potentiels du mélange des opioïdes avec d'autres substances, en particulier avec des benzodiazépines ou avec de l'alcool.

Mais que ce soit dans le cas des patients ou dans celui des toxicomanes, les auteurs du rapport préconisent que la Naloxone, un médicament utilisé comme antidote lors de surdose, soit accessible à tous les services d'urgence.

Mais la Naloxone ne figure pas sur la liste des médicaments remboursés par l'assurance-médicaments, ce que déplore Mme Goyer ainsi que les auteurs du rapport de la coalition.

D'après un reportage de Marie-France Abastado

INOLTRE SU HUFFPOST

Les drogues les plus populaires en 2014 (selon le Global Drug Survey)