NOUVELLES

Le nombre de Cambodgiens ayant fui la Thaïlande atteint 220.000 (Cambodge)

18/06/2014 08:14 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

Quelque 220.000 immigrés cambodgiens ont fui la Thaïlande depuis deux semaines, ont indiqué mercredi les autorités cambodgiennes, qui ont accusé la junte thaïlandaise d'être responsable de cet exode qui se poursuit.

"Le nombre total de Cambodgiens qui sont rentrés de Thaïlande entre le 6 et le 18 juin est de 220.000 aux différents points de passage entre les deux pays", a déclaré à l'AFP Pich Vanna, responsable du Bureau des relations frontalières Cambodge-Thaïlande.

Près de 3.000 d'entre eux sont encore arrivés mercredi après-midi en camions de l'armée thaïlandaise dans la ville cambodgienne de Poipet, principal point de passage.

Et le gouverneur de la province de Banteay Meanchey, où se trouve cette petite ville qui accueille notamment casinos et hôtels, s'attend à de nouvelles arrivées.

"Ils ont toujours peur. C'est pour cela qu'ils continuent à revenir", a ainsi estimé Kor Sam Saroeut.

Des clandestins cambodgiens paniqués, essentiels pour l'industrie de la pêche ou les chantiers de construction en Thaïlande, ont pris le chemin de la frontière depuis que la junte thaïlandaise a mis en garde la semaine dernière contre leur expulsion.

Bangkok a depuis tenté de calmer la situation, assurant qu'il n'y avait pas de répression particulière des clandestins, sans pour autant convaincre ni les migrants, ni Phnom Penh.

"Les dirigeants de la junte thaïlandaise doivent être tenus pour responsables de ce qui se passe", a ainsi insisté mardi le ministre de l'Intérieur Sar Kheng, soulignant notamment que huit Cambodgiens étaient morts dans un accident de la route pendant leur voyage vers la frontière.

"J'ai entendu dire que l'armée thaïlandaise allait arrêter des Cambodgiens. Avec six amis, nous sommes rentrés parce que nous avons peur d'être arrêtés", a expliqué de son côté Kot Sok, 21 ans, arrivé à Poipet mercredi.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), les conditions à la frontière sont "basiques", mais la situation humanitaire n'est pour l'instant pas alarmante.

Le nombre d'immigrés ayant repassé la frontière a déjà dépassé l'estimation "prudente" de l'OIM de 180.000 clandestins cambodgiens travaillant en Thaïlande. Il est ainsi difficile de prédire combien d'autres pourraient fuir.

La Thaïlande compte quelque 2,3 millions de travailleurs immigrés légaux, pour une population active thaïlandaise d'un peu plus de 38 millions de personnes, dans une société au chômage quasi inexistant.

Le ministère du Travail estime la présence des travailleurs sans papiers à 800.000, fourchette basse selon les analystes.

bur-suy-abd/phv

PLUS:hp