NOUVELLES

Le Ghana dément les rumeurs de révolte chez les joueurs de la sélection

18/06/2014 10:21 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

MACEIO, Brésil - Les dirigeants de la sélection du Ghana ont démenti les rumeurs d'une «révolte des joueurs» à l'endroit de l'entraîneur Kwesi Appiah, qui serait survenue à la suite de la défaite de 2-1 aux mains des États-Unis à la Coupe du monde.

L'Association de football du Ghana a déclaré qu'une station de radio a mal interprété le report d'une conférence de presse prévue au centre d'entraînement de l'équipe à Maceio, mardi.

La station du Ghana Joy FM a avancé que des joueurs — en particulier l'attaquant Kevin-Prince Boateng, qui joue en Allemagne — étaient mécontents de l'approche adoptée par Appiah. Boateng et Michael Essien (AC Milan) ont amorcé le match du groupe G sur le banc.

L'Association a déclaré mercredi que les reportages décrivant une révolte sont «absolument faux» et que la conférence de presse a été reportée du matin jusqu'en après-midi parce que l'équipe est revenue de Natal à trois heures du matin.

PLUS:pc