NOUVELLES

La Réserve fédérale américaine va continuer à réduire ses achats d'obligations

18/06/2014 02:43 EDT | Actualisé 18/08/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - La Réserve fédérale des États-Unis a annoncé mercredi qu'elle continuerait à réduire ses achats d'obligations, le marché américain de l'emploi ayant moins besoin d'être soutenu qu'auparavant.

La banque centrale n'a toutefois pas donné de signal clair quant au moment où elle augmenterait son taux d'intérêt directeur.

Plusieurs économistes estiment qu'il faudra attendre au moins un an avant de voir une hausse du taux directeur en dépit des récents signes d'inflation.

La Fed a annoncé sa décision dans un communiqué publié au terme d'une rencontre de deux jours de ses membres.

Ce communiqué est largement similaire à celui publié à la suite de la dernière rencontre de la Fed, en avril. L'institution a indiqué avoir l'intention de garder peu élevés ses taux à court terme pour une période de temps «considérable», une fois terminé son programme d'achats d'obligations.

La Réserve fédérale a également abaissé sa prévision de croissance pour 2014 en soulignant que l'hiver rigoureux avait fait en sorte que l'économie s'était contractée au cours du premier trimestre.

La Fed a dit s'attendre à une croissance oscillant entre 2,1 pour cent et 2,3 pour cent pour 2014, comparativement à sa prévision initiale qui variait entre 2,8 pour cent et trois pour cent. Elle prévoit en outre que l'inflation sera de 1,5 pour cent à 1,7 pour cent d'ici la fin de l'année, soit près de sa précédente estimation.

Le taux de chômage, actuellement à 6,3 pour cent, devrait par ailleurs reculer pour se situer entre six pour cent et 6,1 pour cent d'ici la fin de l'année. Il s'agit d'une légère amélioration par rapport à la prévision du mois de mars, alors que la Fed avait dit s'attendre à un taux de chômage de 6,3 pour cent à la fin de 2014.

La décision prise par la Fed de réduire davantage ses achats mensuels d'obligations à long terme signifie que ces achats passeront de 45 milliards $ US à 35 milliards $ US à compter de juillet. Il s'agira de la cinquième réduction du genre depuis décembre, la banque centrale réduisant progressivement son aide à l'économie.

Le programme américain d'achats d'obligations devrait prendre fin cet automne. Le communiqué de la Fed a été approuvé dans une proportion de 11 voix contre aucune.

PLUS:pc