POLITIQUE

Enlèvement à Trois-Rivières: Barrette ferme la porte aux bracelets électroniques pour les bébés dans les hôpitaux

18/06/2014 12:08 EDT | Actualisé 18/06/2014 12:13 EDT
PC

QUÉBEC - Le ministre de la Santé n'entend pas demander aux hôpitaux de la province d'installer un bracelet électronique sur les poupons, dans la foulée de l'enlèvement à l'hôpital de Trois-Rivières.

L'hôpital Sainte-Marie, où s'est produit l'incident, a annoncé hier qu'elle fera l'acquisition de tels bracelets pour protéger les bébés à l'avenir. Ces dispositifs déclenchent une alarme si l'enfant passe le seuil de l'hôpital.

Toutefois, pas question pour le ministre Gaétan Barrette de doter tous les hôpitaux de la province de tels bracelets. «Ce n'est pas dans nos objectifs d'appliquer la mesure dans l'ensemble du Québec aujourd'hui, a-t-il dit à l'entrée du conseil des ministres mercredi. Ça coûterait plusieurs millions de dollars.»

Selon une évaluation préliminaire, une telle mesure coûterait entre cinq et sept millions de dollars aux contribuables, a dit le ministre.

«C'est une situation exceptionnelle qui normalement ne devrait pas se reproduire», a dit Gaétan Barrette au sujet de l'enlèvement survenu à Trois-Rivières.

«Je pense que comme gouvernement on ne doit pas prendre des mesures à chaud, surtout quand c'est exceptionnel, a-t-il ajouté, même si évidemment c'était quelque chose d'extraordinairement douloureux pour la famille.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Comparution de Valérie Poulin-Collins (29 mai 2014)