NOUVELLES

Fukushima: la technologie du mur de glace n'est pas remise en cause (Tepco)

18/06/2014 01:47 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a affirmé mercredi que la technologie du mur de glace qu'elle veut employer pour stopper les courants d'eau souterraine autour des réacteurs n'était pas remise en cause par des difficultés rencontrées avec une méthode voisine.

Avant même de se lancer dans la construction d'un rempart de glace souterrain de 1,5 kilomètre tout autour des quatre réacteurs accidentés, la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) est en train d'employer parallèlement une technologie de glaciation dans des tranchées souterraines regorgeant d'eau contaminée au pied du réacteur 2.

Le but est de geler cette eau pour stopper les fuites vers la mer depuis des tranchées souterraines, mais cela ne prend pas comme prévu, bien que les opérations aient débuté il y a maintenant un mois et demi.

Toutefois, Tepco a expliqué mercredi que cela n'avait "rien à voir avec le mur de glace qui sera construit pour geler le sol (et non de l'eau stagnante) afin de bloquer les courant" autour des installations.

"La technologie du mur de glace a été testée et s'est avérée efficace avant le début de la construction du mur en mai", a ajouté Tepco.

Dans le cas des tranchées souterraines, ce qu'il faut geler ce n'est pas le sol mais l'eau stagnante, et c'est apparemment plus compliqué. "Nous ne parvenons pas à faire baisser partout la température de l'eau pour qu'elle se transforme en glace", a expliqué un porte-parole de Tepco.

L'eau contaminée dont le volume augmente chaque jour représente un des plus gros problèmes qu'aient à gérer Tepco et les autorités.

kap/jlh/jh

TEPCO - TOKYO ELECTRIC POWER

PLUS:hp