NOUVELLES

Cisjordanie: 65 Palestiniens arrêtés (armée)

18/06/2014 02:18 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

Six jours après l'enlèvement de trois jeunes Israéliens en Cisjordanie, imputé par Israël au Hamas, l'armée a arrêté dans la nuit de mardi à mercredi 65 Palestiniens, dont 51 libérés en 2011 en échange du soldat Gilad Shalit, a t-on appris auprès de l'armée.

"Au cours des opérations, 65 suspects ont été arrêtés, dont 51 ayant fait partie de l'échange Gilad Shalit", a annoncé l'armée dans un communiqué ajoutant que 240 Palestiniens avaient ainsi été arrêtés depuis le début de l'opération en vue de retrouver les trois jeunes disparus depuis jeudi près d'un bloc de colonies au sud de la Cisjordanie occupée.

En octobre 2011, en échange de la libération du sous-officier Gilad Shalit, Israël avait relâché 1.027 prisonniers Palestiniens dont plus de la moitié étaient retournés en Cisjordanie.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a qualifié dans un communiqué ces arrestations de "message important dans le cadre des nombreuses opérations qui vont continuer pour ramener les jeunes et nuire au Hamas en Judée Samarie" (l'expression utilisée par les Israéliens pour désigner la Cisjordanie occupée NDLR).

Près de 800 bâtiments ont déjà été fouillés, avec une attention particulière aux institutions appartenant à "Dawa", la branche économique et sociale du Hamas utilisée selon l'armée israélienne pour "recruter, disséminer des informations et faire entrer de l'argent liquide".

"Nous avons effectivement deux opérations en parallèle, la première vise à ramener les garçons, la deuxième consiste à porter un coup substantiel aux infrastructures et aux institutions terroristes du Hamas", a expliqué mercredi aux journalistes le porte-parole de l'armée, affirmant que l'armée agissait avec la présomption que les trois jeunes "sont toujours vivants".

Par ailleurs, l'armée a mené une perquisition et a fermé les bureaux de la radio du Hamas en Cisjordanie, "Radio Al Aqsa" à Ramallah et Hébron, a indiqué le indiqué le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de l'armée.

Les trois jeunes --identifiés comme Eyal Yifrach, 19 ans, originaire d'Elad (Israël), Naftali Frenkel, 16 ans, de Nof Ayalon (Israël), et Gilad Shaer, 16 ans, de la colonie de Talmon, en Cisjordanie occupée-- ont été enlevés, selon les médias israéliens, près du Gush Etzion, un bloc de colonies situé entre les villes palestiniennes de Bethléem et Hébron, une zone entièrement sous contrôle civil et militaire israélien.

Pour tenter de retrouver les trois jeunes, l'armée israélienne a lancé son plus important déploiement en Cisjordanie depuis la fin de la deuxième intifada en 2005.

dar/sw

PLUS:hp