NOUVELLES

Le détaillant La Baie cherche à se départir d'autres établissements

17/06/2014 03:52 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

TORONTO - Après avoir vendu leur magasin du centre-ville de Toronto, les dirigeants du détaillant La Baie (TSX:HBC) cherchent à se départir d'autres établissements.

Le président et chef de la direction de la Compagnie de la Baie d'Hudson, Richard Baker, a affirmé lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de la chaîne de magasins, mardi, que l'entreprise n'en était qu'au commencement de son opération visant à tirer de la valeur de ses actifs immobiliers.

«Une importante distinction à faire entre notre portefeuille immobilier et ceux des autres détaillants — même ceux qui possèdent des millions de mètres carrés — est notre concentration de valeur dans plusieurs actifs de prestige», a déclaré M. Baker aux actionnaires.

L'an dernier, le détaillant a conclu une entente de 650 millions $ afin de vendre puis louer son magasin de la rue Queen et la tour à bureaux Simpson, à Toronto, qui sont tous deux situés en face de l'un des plus importants centres commerciaux de la ville, le Centre Eaton.

M. Baker a fait remarquer que cette transaction donnait un «aperçu du pouvoir de nos actifs», ajoutant que HBC disposait de plusieurs immeubles de prestige pouvant être vendus à prix élevé.

Bien qu'il n'ait pas clairement indiqué qu'un établissement ou un autre était à vendre, M. Baker a qualifié le magasin Saks Fifth Avenue de New York de «joyau de la couronne» de l'entreprise.

La Baie a fait l'acquisition du détaillant américain de luxe Saks Fifth Avenue l'automne dernier.

HBC compte 90 magasins La Baie à la grandeur du Canada, dont plusieurs sont situés au coeur des grandes villes du pays. La société possède aussi 49 établissements Lord & Taylor et 39 magasins Saks Fifth Avenue aux États-Unis.

En 2011, la Compagnie de la Baie d'Hudson a vendu plus de 200 magasins Zellers à travers le Canada au détaillant américain Target, dans le cadre d'une transaction de 1,8 milliard $.

PLUS:pc