NOUVELLES

Fiche technique du projet d'oléoducs Northern Gateway

17/06/2014 04:00 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT

VANCOUVER - Voici la fiche technique du projet d'oléoducs Northern Gateway:

Coûts estimés: 7 milliards $, mais en hausse constante.

Tracé: deux oléoducs «jumeaux» parcourraient 1177 km, de Bruderheim, en banlieue d'Edmonton, jusqu'au port en eaux profondes de Kitimat, dans le nord de la côte de C.-B.

Pétrole: l'oléoduc «Ouest» transporterait vers Kitimat, pour exportation, jusqu'à 525 000 barils par jour (bpj) d'un mélange de pétrole synthétique raffiné et de bitume («synbit»), de deux sortes de bitume dilué, et du pétrole synthétique.

Condensat: l'oléoduc «Est» transporterait vers l'Alberta jusqu'à 193 000 bpj de condensat de gaz naturel, utilisé pour diluer la «mélasse» de bitume afin de permettre son transport par pipeline.

Terminal: le port de Kitimat serait équipé de deux quais de chargement et de 19 réservoirs de stockage. Les installations pourraient accueillir environ 220 pétroliers par année.

Retombées: 300 milliards $ en PIB sur 30 ans, selon des estimations. Les gouvernements pourraient toucher 80 milliards $ en taxes et redevances sur 30 ans: 36 milliards $ au fédéral, 32 milliards $ à l'Alberta, 6,7 milliards $ pour la C.-B., et 4 milliards $ pour la Saskatchewan.

Emplois: 3000 lors de la construction en C.-B., et 560 à long terme.

Consortium: la société en commandite Northern Gateway Pipelines est détenue à 50 pour cent par Enbridge (TSX:ENB), le reste par 10 investisseurs privés.

Partenaires: quatre de ces investisseurs demeurent anonymes. Selon des documents de l'Office national de l'énergie, les six autres sont: la française Total, Suncor (TSX:SU), MEG Energy, Cenovus (TSX:CVE), Nexen (TSX:NXY) — dont la China National Offshore Oil Co. a pris le contrôle l'an dernier — et Sinopec, la plus importante pétrolière chinoise.

PLUS:pc