NOUVELLES

États-Unis: les autorités toujours perplexes sur l'empoisonnement de milliers de chiens

17/06/2014 08:58 EDT | Actualisé 17/08/2014 05:12 EDT
shutterstock

Les autorités américaines n'ont toujours pas pu déterminer ce qui avait causé l'empoisonnement de plusieurs milliers de chiens, et la mort d'un millier d'entre eux, après qu'ils eurent consommé de la nourriture fabriquée en Chine, selon une commission du Congrès mardi.

Les fabricants de nourriture pour animaux domestiques Petco et Petsmart ont indiqué qu'ils allaient supprimer peu à peu leurs produits en provenance de Chine dans les mois à venir alors que les propriétaires de chiens notamment sont inquiets concernant la qualité et la sécurité de ces aliments.

Tracey Forta, de l'Agence américaine des médicaments (FDA), a précisé devant la Commission exécutive sur la Chine que plus de 5 600 chiens étaient tombés malades depuis 2007 après avoir consommé de la viande séchée importée de Chine. Plus de 1 000 en sont morts.

"Malheureusement à ce jour la FDA n'a pas été en mesure d'identifier une cause spécifique pour ces maladies ou ces morts malgré une enquête exhaustive", a déclaré Mme Forta, directrice adjointe du centre de médecine vétérinaire de la FDA.

Des inquiétudes concernant la nourriture pour animaux de compagnie en provenance de Chine sont nées en 2007 quand de la mélanine, un composant chimique servant en général à la fabrication de plastiques, avait été découverte dans les produits de plusieurs marques, provoquant un rappel massif de leurs boîtes.

Selon Patty Lovera, du groupe indépendant "Food and Water Watch", de la mélanine est souvent ajoutée intentionnellement dans différents produits en Chine afin qu'ils puissent passer les tests assurant que ces aliments contiennent assez de protéines.

L'audition de mardi se déroulait dans un contexte plus large relatif à l'étiquetage des importations de nourriture chinoise à destination des humains.

Ainsi l'an dernier le département de l'Agriculture avait autorisé l'exportation par la Chine de poulet cuisiné et préparé, à condition que les poulets d'origine proviennent d'abattoirs américains.

"Si du poulet préparé de cette manière n'a pas encore été importé par les États-Unis, il est possible que ce poulet cuisiné de cette manière se retrouve bientôt sur nos tables et dans nos écoles", a noté le sénateur Sherrod Brown, l'un des deux présidents de cette commission parlementaire.

"Les Américains veulent de meilleures réponses, des labels plus clairs et la tranquillité d'esprit de savoir que la nourriture importée de Chine est sûre", a-t-il ajouté, demandant à Pékin d'effectuer "d'importants progrès" dans le domaine de la sécurité alimentaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quand les chiens prennent la pose