NOUVELLES

Coupe du monde 2014: les travailleuses du sexe brésiliennes se préparent à l'arrivée des clients (PHOTOS)

11/06/2014 11:37 EDT | Actualisé 11/06/2014 11:37 EDT

Il ne reste que quelques heures avant le début de la Coupe du monde, ce qui signifie que plus d'un million de travailleuses du sexe au Brésil seront sollicitées pendant l'événement mondial.

Les stades inachevés sont revampés en vitesse, le transport en commun est chaotique, les commerces se refont une beauté et les prostituées prennent des cours d'anglais (oui, vous avez bien lu).

Le Brésil est l'une des destinations érotiques les plus en vogue, en ce moment. La prostitution est d'ailleurs légale dans le pays, et les travailleuses comptent bien prendre avantage de la Coupe du monde pour se faire un coup d'argent.

Ces images, prises dans le quartier Vila Mimosa, démontrent la dure réalité de celles qui devront satisfaire les 3,7 millions amateurs de soccer dans les prochaines semaines.

Les travailleuses du sexe au Brésil

Au centre-ville de Belo Horizonte, il y aurait 23 bordels - ou des «zonas» - cachés près de cages d'escalier et de commerces louches, rapporte The Independant.

«C'est certain que les filles vont se faire plus d'argent avec la Coupe du monde, a déclaré un employé d'un syndicat pour les travailleurs du sexe. Dans les clubs de nuit, elles feront fortune. C'est normal pour les étrangers de payer pour leurs services, ils le feront toujours et maintenant, il y en aura plus. Elles s'en sortiront très bien.»

Or, des histoires plus glauques se trament au Brésil, puisque des enfants aussi devront se prostituer en vue des célébrations sportives.

Une enquête du Sunday Mirror révèle comment des centaines de jeunes dans la rue - aussi jeunes que 10 ans - se font exploiter par des proxénètes et trafiquants de drogue.

INOLTRE SU HUFFPOST

Émeutes au Brésil - 15 mai 2014