NOUVELLES

Saisie record de khat par les douaniers en France: 4,3 tonnes

10/06/2014 02:20 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Les douaniers français ont annoncé mardi avoir saisi fin mai 4,3 tonnes de khat au terminal ferry de Calais (nord), un record sur le territoire français et une prise estimée à plus de 4 millions d'euros à la revente.

Cette très importante saisie effectuée le 28 mai dans un camion immatriculé aux Pays-Bas, en provenance de Grande-Bretagne, est antérieure à celle du 7 juin de deux tonnes, même si l'annonce a été faite plus tard, à la demande du parquet.

Les 4.305 kilos de drogue ont été retrouvés au cours d'un contrôle du semi-remorque à son arrivée en France.

Le chauffeur de nationalité néerlandaise a présenté un document de transport reprenant des emballages vides à destination d'une société aux Pays-Bas. Jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer, il a été condamné à 12 mois de prison et écroué.

Il devra par ailleurs payer une amende douanière équivalente à la valeur de la marchandise. Cette dernière est estimée à plus de 4,3 millions d'euros à la revente, ont précisé les douanes.

Les fonctionnaires de Calais avaient déjà annoncé la saisie jeudi de 2,104 tonnes de khat côté britannique du tunnel sous la Manche, unique cargaison d'un conducteur letton d'un van immatriculé en Allemagne.

En 2013, 49 tonnes de khat ont été saisies en France, soit dix fois plus qu'en 2012, dont 18 pour le seul tunnel sous la Manche. Et depuis le 1er janvier 2014, 25 tonnes de khat ont été saisies en France.

Le khat est un arbuste présent en Afrique orientale et dans la péninsule arabique, dont les feuilles fraîches, qui se mâchent, procurent des effets euphorisants similaires à ceux des amphétamines. En France, comme dans la plupart des autres pays de l'UE, il est classé dans la catégorie drogue illégale.

A partir du 24 juin prochain, le khat sera officiellement considéré comme illégal au Royaume-Uni, où il arrive massivement d'Afrique et de la péninsule arabique via les aéroports londoniens de Gatwick et Heathrow. Son interdiction avait été annoncée en juillet 2013.

Cette interdiction devrait "tarir" les flux de cette marchandise, espèrent les douaniers français.

mla/pm/thm/mr

PLUS:hp