NOUVELLES

Nucléaire: discussions Iran-Allemagne à Téhéran dimanche (négociateur)

10/06/2014 01:28 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

L'Iran et l'Allemagne mèneront des discussions séparées dimanche à Téhéran sur le dossier nucléaire iranien, a annoncé mardi le principal négociateur iranien Abbas Araghchi.

L'Iran a cette semaine des consultations similaires avec les Etats-Unis, la France et la Russie. Elles visent à préparer la prochaine session avec le 5+1 (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne), du 16 au 20 juin à Vienne, où les deux parties espèrent débuter la rédaction d'un accord global qu'elles souhaitent conclure avant le 20 juillet.

"Les négociations bilatérales avec l'Allemagne se dérouleront dimanche à Téhéran. Hans-Dieter Lucas, le représentant de l'Allemagne sera à Téhéran pour participer à un séminaire organisé par le ministère des Affaires étrangères", a déclaré M. Abbas Araghchi, l'un des principaux négociateurs nucléaires.

M. Araghchi a également précisé que Nicolas de Rivière, le nouveau représentant français au sein du groupe 5+1, participerait aux bilatérales mercredi entre l'Iran et la France et que celles-ci auraient lieu à Genève.

Les délégations iraniennes et américaines ont eu lundi cinq heures de discussions à Genève et doivent se retrouver mardi matin pour les poursuivre en présence d'Helga Schmid, adjointe de la diplomate en chef de l'Union européenne Catherine Ashton.

Il s'agit de la première rencontre officielle entre représentants américains et iraniens hors des séances des négociations avec le groupe 5+1 (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) sur le dossier nucléaire.

L'Iran et le groupe 5+1, qui ont conclu un accord intérimaire en novembre 2013, espèrent parvenir à un accord définitif d'ici le 20 juillet garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien et la levée de l'ensemble des sanctions internationales imposées à l'Iran.

Selon l'accord intérimaire, entré en application en janvier, l'Iran a suspendu une partie de ses activités nucléaires contre une suspension partielle des sanctions économiques occidentales.

mod-cyj/sgh/tp

PLUS:hp