NOUVELLES

L'Impact reçoit D.C. United à son dernier match avant une pause de deux semaines

10/06/2014 03:58 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après avoir connu le début de saison atroce du onze montréalais, Patrice Bernier adorerait voir l'Impact amorcer la pause de la Coupe du monde sur une bonne note.

L'Impact (2-6-4) recevra D.C. United (6-4-4), mercredi au stade Saputo, ayant de profiter d'une période de deux semaines sans match de MLS. Bernier a reconnu qu'une défaite amère pourrait dégonfler le moral de l'équipe, et venir défaire ce que les joueurs montréalais tentent de bâtir depuis leur récent éveil.

«Tu veux finir avec des émotions positives, a souligné le capitaine de l'Impact cette semaine. On veut commencer la deuxième demie de la saison avec une bonne énergie, alors c'est important d'aller chercher des points contre un rival d'association. On n'a pas encore atteint notre plein potentiel. Il faut construire sur ce qu'on a fait ces dernières semaines, exploiter cette intensité, et arriver avec quelque chose qui pourra servir de tremplin après la pause de deux semaines.»

L'Impact affrontera une équipe de Washington qui connaît sa propre bonne séquence. Les hommes de l'entraîneur Bel Olsen ont subi la défaite deux fois seulement à leurs 12 dernières sorties, les deux revers survenant à l'étranger par la marge d'un but.

D.C. United a concédé 14 buts cette saison, le troisième total le plus modeste dans la MLS, après Toronto (13) et Los Angeles (11). Le gardien Bill Hamid n'a été battu que trois fois à ses six dernières sorties. Et comme l'Impact, United s'amènera mercredi après avoir signé des jeux blancs à ses deux matchs précédents.

À l'autre bout du terrain, Fabian Espindola joue tout aussi bien. L'attaquant argentin, qui a marqué dans trois matchs de suite, est le meneur du United dans pratiquement toutes les catégories offensives. Il a sept buts, cinq aides, 34 tirs au but et 14 tirs ciblés jusqu'ici cette année.

«Ils ont une équipe qui nous le fera payer si nous perdons le moindrement notre concentration, a noté l'entraîneur de l'Impact Frank Klopas. Ils ont beaucoup de joueurs talentueux en attaque, qui peuvent créer des problèmes.

«C'est un match qui n'est pas évident parce que tu ne peux pas penser à la pause. Nous avons travaillé si fort que nous ne pouvons pas relâcher maintenant. Il faudra avoir la même attitude que dans les derniers matchs. Sinon, nous allons nous compliquer la tâche.»

Les joueurs de Klopas ont semblé perdre leur concentration lors du match du 17 mai à Washington, alors qu'ils ont concédé le filet égalisateur dans une nulle de 1-1 à cinq minutes de la fin. Mais Bernier estime que l'équipe montréalaise a beaucoup changé depuis ce temps.

«Le groupe est plus solide en défensive. On n'accorde pas beaucoup d'occasions, a-t-il fait remarquer. Et à l'avant, on crée des occasions. On remporte des matchs serrés. On a plus confiance et on est mieux structuré maintenant. On travaille mieux en équipe. On donne moins de jeux gratuits qu'on ne le faisait en début de saison.»

Le milieu Justin Mapp pourrait manquer à l'appel. Il s'est blessé à l'aine en finale du Championnat canadien. Il ne s'est pas entraîné avec ses coéquipiers, lundi, alors qu'il s'est plutôt adonné à des exercices en touche.

Le défenseur Adrian Lopez s'est entraîné avec l'équipe et même si, en théorie, il est assez en forme pour que Klopas utilise ses services, il est probable qu'il ne reviendra au jeu qu'après la pause. Lopez a subi une déchirure ligamentaire au genou en septembre dernier et il a été opéré le mois suivant.

Le nouveau venu Mamadou Danso pourrait quant à lui faire ses débuts avec le club montréalais.

PLUS:pc