NOUVELLES

Les organisateurs japonais sont à revoir leurs plan pour les Jeux de 2020

10/06/2014 12:42 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

TOKYO - Les organisateurs japonais ont révélé qu'ils sont à revoir leur plan pour les sites des Jeux de Tokyo 2020 en raison des préoccupations quant à l'augmentation des coûts.

Le gouverneur de Tokyo,Yoichi Masuzoe, a mentionné à une réunion du conseil municipal que le plan d'ensemble pour les sites doit être revu.

«Nous devons répondre aux préoccupations liées à la hausse des coûts des installations, ce qui inclut la hausse des coûts des matériaux de construction et de main-d'oeuvre, a expliqué Masuzoe. Nous réviserons le plan dès que possible en ce sens et nous modifierons ce qui doit l'être de manière appropriée et rapidement de façon à ne pas contrarier la préparation des jeux.»

Le Japon a déjà informé le Comité international olympique de ses intentions de réviser ses plans, selon ce qu'a dit Masuzoe.

Le CIO, sous l'impulson du nouveau président Thomas Bach, cherche actuellement des moyens de réduire les coûts pour organiser les Jeux olympiques dans l'avenir. Plusieurs villes ont choisi de ne pas présenter leur candidature ou se sont retirées de la course à l'organisation des Jeux d'hiver de 2022 en raison de préoccupations financières.

Yoshiro Mori, un ancien premier ministre qui dirige le comité organisateur de Tokyo, a émis un communiqué selon lequel Masuzoe et d'autres membres du comité sont d'accord sur la nécessité de faire des changements.

Le communiqué ne vise pas précisément le Stade national de Tokyo de 80 000 places, la pièce maîtresse de la candidature de la ville. La construction de ce nouveau stade a suscité des protestations en raison de sa taille, de son coût et de sa conception.

Le Conseil des sports du Japon a déjà revu à la baisse sa proposition initiale de dépenser 300 milliards de yens (3 milliards $) pour un stade de 75 mètres de haut pour un de 169 milliards de yens (1,7 milliard $). Il a récemment présenté ses plans du stade aux organisateurs, en disant qu'il n'a pas envisagé la révision du concept de base mais tenu compte des autres préoccupations.

Tokyo, qui a accueilli les Jeux olympiques de 1964, a obtenu l'organisation des Jeux de 2020 en septembre dernier en mettant l'accent sur la sécurité de la ville et des infrastructures de pointe. Des 33 sites de compétitions, 28 seront dans un périmètre de huit kilomètres du village olympique, qui sera érigé sur des terrains gagnés dans la baie de Tokyo.

PLUS:pc