NOUVELLES

Le Nigeria sanctionné pour avoir expulsé des habitants de bidonvilles

10/06/2014 03:54 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Le Nigeria a été condamné mardi à payer une amende de 50.000 euros en raison de la mort d'au moins une personne, douze autres étant blessées lors d'une expulsion par l'armée d'habitants de bidonvilles, il y a cinq ans

La Cour de Justice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (cédéao), qui a prononcé cette condamnation, a estimé que l'armée nigériane n'avait n'avait "aucune justification" pour avoir ouvert le feu sur des populations.

Le drame est survenu le 12 octobre 2009, quand des familles de Bundu Ama, dans la ville de Port Hacourt (sud) ont été expulsées violemment par l'armée nationale de leur bidonville de front de mer, dans des conditions non encore éclaircies.

La Cour de la Cédéao a estimé que le gouvernement du Nigeria avait failli à son devoir de protéger et de respecter les droits de gens pacifiques.

Le directeur d'Amnesty International pour l'Afrique, Netsanet Belay, a qualifié la décision de "remarquable" et a rendu hommage au courage des habitants.

"Cela envoie un message clair aux gouvernements leur disant qu'ils ne peuvent violer impunément les droits des gens", a-t-il dit dans un communiqué.

"Cela démontre aussi qu'avec courage et engagement, les communautés -quelle que soit leur marginalisation- peuvent tenir bon avec succès pour leurs droits", selon lui.

Les habitants des bidonvilles ont porté leur affaire devant le gouvernement fédéral de l'Etat de Rivers.

Amnesty a exprimé son inquiétude sur l'usage excessif de la force par l'armée nigériane pour les expulsions et a appelé à la fin de telles pratiques.

L'ONG a dit que les 40 habitations de front de mer à Port Harcourt, qui sont des taudis, comptent plus de 200.000 habitants, et que des dizaines de milliers de personnes en ont été expulsées par la force ces dernières années.

Plus de 2 millions de personnes ont été touchées par ce problème depuis l'année 2000, a-t-il ajouté.

phz/jmc/sba

PLUS:hp