NOUVELLES

Inde: le nouveau ministre de la Santé déclare la guerre à l'encéphalite

10/06/2014 12:01 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Le nouveau ministre indien de la Santé a ordonné mardi "des mesures exceptionnelles" pour éradiquer l'encéphalite, maladie dont 44 enfants sont morts dans le nord de l'Inde au cours des deux dernières semaines.

"Je suis bouleversé par la progression galopante de l'encéphalite, et il est grand temps que des mesures exceptionnelles soient prises pour l'entraver", a déclaré le ministre, Harsh Vardhan, dans un communiqué.

Des centaines de personnes sont tuées chaque année à travers l'Inde par le virus de l'encéphalite, qui est transmis des porcs vers les être humains par les moustiques. Il affecte habituellement les enfants de moins de 15 ans, et les enfants qui souffrent de malnutrition y sont particulièrement vulnérables.

M. Vardhan a indiqué qu'il avait ordonné à son ministère de "passer à la vitesse supérieure" et de "mener une campagne d'immunisation totale contre l'encéphalite dans les districts affectés" les 22 et 23 juin.

Le ministre a déclaré que 44 enfants étaient morts d'encéphalite au cours des deux dernières semaines dans l'Etat de Bihar, dans le nord de l'Inde, et que le virus faisait entre 500 et 600 morts chaque année rien que dans l'Etat d'Uttar Pradesh, également dans le nord. Le virus est présent dans 19 des 29 Etats indiens.

Harsh Vardhan, un médecin réputé pour son travail pour l'éradication de la poliomyélite en Inde, est entré en fonction en mai comme ministre de la Santé du gouvernement du Premier ministre Narendra Modi, dont le Bharatiya Janata Party (BJP), un parti nationaliste hindou, a remporté une victoire écrasante aux élections législatives.

M. Vardhan veut que sa campagne contre l'encéphalite soit aussi efficace que celle qu'il a menée contre la poliomyélite, à l'issue de laquelle l'Inde a été officiellement déclarée débarrassée de cette maladie en mars dernier.

anb/erf/plh/gg

PLUS:hp