DIVERTISSEMENT

Film d'animation: Disney et Pixar lèvent le voile sur leurs dernières pépites

10/06/2014 01:23 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT
Walt Disney Pictures Canada

Les studios américains du cinéma d'animation Disney et Pixar ont dévoilé mardi les premières images de leurs prochaines réalisations, lors du 36e Festival international du film d'animation d'Annecy (France), qui s'achève le 14 juin.

Pete Docter, créateur de Monstres inc. et de Là-haut, long métrage qui a reçu en 2009 l'Oscar du meilleur film d'animation, a présenté la genèse d'Inside Out, le nouveau projet des studios Pixar et commenté des séquences inédites du film, qui n'est pas encore achevé.

Programmé au Québec pour le 26 juin 2015, ce long métrage truffé de gags met en scène les aventures de Joie, Peur, Tristesse, Colère et Dégoût, cinq personnages hauts en couleur chargés de réguler les émotions de Riley, une fillette de onze ans en pleine crise d'adolescence, depuis une salle de contrôle nichée dans les méandres de son esprit.

L'originalité du film tient en partie au fait que le spectateur est plongé à l'intérieur du subconscient de la petite fille - où sont logés ses souvenirs, ses rêves, et ses désillusions -, qui sert ainsi de décor à son intrigue.

«Lorsque ma fille était en crise d'adolescence, je me suis demandé ce qui pouvait se passer dans sa tête. C'est comme ça que l'idée du film m'est venue. Je voulais aussi une idée forte à laquelle les spectateurs pourraient s'identifier. Le plus difficile a été de rendre compte visuellement de ce qu'est la mémoire», a expliqué Pete Docter lors d'une conférence de presse.

Pour rendre le film le plus authentique possible, ses concepteurs ont travaillé pendant trois ans à la mise en scène du scénario.

«Nous avons posé des questions concrètes à des psychologues pour que tout soit plus réel. Par exemple, nous leur avons demandé pourquoi certaines chansons nous restent en tête. La mémoire est une chose complexe et nous souhaitions que nos personnages ressemblent vraiment aux émotions que l'ont ressent tous», a ajouté Pete Docter.

De son côté, Disney a dévoilé les contours de Big Hero 6, 54e long métrage des studios américains réalisé par Don Hall, dont l'esthétique bluffante de réalisme s'inspire de la bandes dessinée éponyme de Marvel.

«C'est le premier film d'action jamais réalisé par les studios Disney», a expliqué Bérénice Robinson, vice-présidente de la post-production animation chez Disney.

Big Hero 6 narre l'histoire de Hiro Hamada, un génie de la robotique embarqué malgré lui avec Baymax, un robot de sa conception, dans un complot criminel menaçant de détruire la ville futuriste de "San Fransokyo".

Disney a également dévoilé un court métrage baptisé Feast, contant la vie amoureuse de James, un jeune photographe, vue par son chien et à travers leurs repas.

«Nous nous sommes concentrés sur les formes et avons traité chaque plan comme une salade de couleurs», a expliqué Patrick Osborne, le réalisateur.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques films de Pixar