NOUVELLES

En Turquie, l'imam rocker pourra continuer à servir Dieu et la musique

10/06/2014 11:21 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Après plusieurs mois d'enquête, les autorités religieuses turques ont tranché: islam et rock n'roll ne sont pas totalement incompatibles et un imam du sud du pays pourra donc poursuivre, moyennant quelques concessions, sa carrière de chanteur.

"Je suis très heureux que les autorités religieuses aient prouvé au monde entier que notre religion était tolérante, et pas seulement une religion qui peut interdire des choses magnifiques", s'est réjoui mardi Ahmet Mühsin Tüzer, en annonçant au téléphone à l'AFP le jugement bienveillant de sa hiérarchie.

En service à la mosquée de Pinarköy, un hameau proche de la station balnéaire huppée de Kas, ce religieux de 43 ans est sorti de l'anonymat il y a quelques mois.

Rétribué par l'Etat, l'imam est aussi chanteur depuis dix ans. Avec son groupe Firock, il joue un rock très doux, imprégnée de soufisme, la poésie mystique musulmane, loin des versions provocantes et extrêmes interprétées par certaines vedettes.

Sa passion est restée inaperçue, jusqu'à ce qu'il se produise pour la première fois l'été dernier devant plusieurs centaines de spectateurs.

Dans une Turquie où le Premier ministre islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan est accusé par ses adversaires de dérive "islamiste", la "diyanet", la toute-puissante autorité étatique en charge des affaires religieuses, a donc ouvert une enquête pour déterminer si M. Tüzer pouvait continuer à mener de front ses deux activités.

Oui, mais à condition de ne pas franchir certaines bornes, ont finalement estimé les autorités, qui ont peu apprécié ses sorties médiatiques pendant leur enquête.

"Les autorités vont garder l'oeil sur moi", a confié le chanteur, qui prépare déjà son prochain concert, programmé le 22 juin à Antalya (sud), pour lequel il espèce avec beaucoup de foi pas moins de 50.000 spectateurs...

"Avant, je ne pouvais pas me produire tel que je suis vraiment à cause des pressions", a ajouté Ahmet Mühsin Tüzer. "Mais cette fois, vous allez voir un autre imam, aussi bien en matière de look que de répertoire", a-t-il promis, "je vais être une vraie rock star!"

Ces derniers mois, M. Erdogan a restreint la consommation et la vente d'alcool et s'est prononcé pour la fin de la mixité dans les résidences étudiantes d'Etat.

dg-pa/mr

PLUS:hp