NOUVELLES

Corées: une firme allemande à Kaesong, 1ère étrangère sur ce site industriel inter-coréen

10/06/2014 03:22 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Une firme allemande a été autorisée à ouvrir une succursale au sein du complexe industriel intercoréen Kaesong, géré par le Sud et le Nord, devenant ainsi la première entreprise non-coréenne à s'établir sur ce site, a indiqué mardi Séoul.

L'entreprise Groz-Beckert fournira des aiguilles industrielles aux ateliers et usines de manufacture présentes sur Kaesong, qui est situé côté nord-coréen, à 10 km de la frontière entre les deux voisins.

"Ce sera la première entreprise étrangère à travailler là-bas, même s'il ne s'agira pas d'une entreprise manufacturière mais d'un bureau", a indiqué à l'AFP un responsable du ministère de l'Unification, chargé des relations entre les deux pays.

Le bureau emploiera deux Nord-Coréens et plusieurs employés de la filiale sud-coréenne de Groz-Beckert.

Kaesong emploie plus de 50.000 Nord-Coréens, dans quelque 120 petites entreprises manufacturières sud-coréennes. Le site avait ouvert en 2004, dans le cadre d'une politique de coopération entre le Sud et le Nord et est désormais l'unique vestige de cette courte période de détente.

Pyongyang avait fermé le site au printemps 2013 pendant cinq mois, au plus fort de la dernière vague de fortes tensions sur la péninsule, après un troisième essai nucléaire conduit par le Nord en violation des résolutions de l'ONU.

La Corée du Sud souhaite l'installation d'entreprises non coréennes sur ce site, dans l'espoir que leur présence rendrait plus difficile une fermeture unilatérale du site par Pyongyang.

lim/gh/fmp/gab/ia

PLUS:hp