NOUVELLES

Allergan rejette la nouvelle offre d'acquisition présentée par Valeant

10/06/2014 08:58 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le conseil d'administration d'Allergan a rejeté à l'unanimité l'offre d'acquisition bonifiée présentée par la firme pharmaceutique québécoise Valeant (TSX:VRX).

Allergan estime que la nouvelle offre sous-estime toujours sa valeur, en plus d'engendrer des risques et des incertitudes importants pour ses actionnaires.

«De plus, nous ne croyons pas que votre plus récente proposition ait une valeur suffisante pour justifier la tenue de discussions entre Allergan et Valeant», a écrit le président du conseil et chef de la direction d'Allergan, David Pyott, au chef de la direction de Valeant, Michael Pearson.

Plus tôt ce mois-ci, avec l'appui de l'investisseur militant Bill Ackman, Valeant avait bonifié son offre en espèces et en actions à environ 175 $ US par action, conférant au fabricant du Botox une valeur de 52,4 milliards $ US.

Allergan a répété que le plan d'affaires de Valeant, qui s'appuie sur des acquisitions en série et des réductions de coûts, était insoutenable.

L'entreprise accuse Valeant de n'être pas suffisamment transparente en ce qui a trait à son potentiel de croissance en publiant des rapports financiers qui n'indiquent pas clairement le rendement des acquisitions et produits de l'entreprise. Allergan affirme également que la croissance de la firme québécoise dépend principalement de hausses de prix draconiennes et que ses cibles de réductions de coûts feraient fortement diminuer la valeur d'Allergan à long terme.

La compagnie californienne prédit une croissance de ses ventes de plus de 10 pour cent et une hausse de son bénéfice par action de 20 pour cent au cours des cinq prochaines années.

Valeant a commenté ce récent rejet d'Allergan en accusant sa rivale de répéter des faussetés au sujet de ses activités.

«Plutôt que de discuter des avantages de la fusion proposée avec Valeant, le conseil d'administration d'Allergan continue de diffuser des propos inexacts et trompeurs au sujet de Valeant, en plus de recycler les mêmes critiques non fondées auxquelles nous avons déjà répondu, ce qui ne nous laisse d'autre choix que de présenter notre offre directement aux actionnaires», a écrit la porte-parole Laurie Little par courriel.

Bill Ackman, le plus grand actionnaire d'Allergan, tente d'organiser une assemblée spéciale des actionnaires de la compagnie, dans l'espoir de pouvoir faire remplacer la majorité des membres du conseil d'administration. Ce processus pourrait cependant être retardé jusqu'en novembre.

Dans des courriels envoyés séparément aux employés et aux clients d'Allergan, M. Pyott a précisé que le processus pourrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année.

M. Pyott a également remercié les médecins et fournisseurs de soins de santé à travers le monde qui ont manifesté leur inquiétude quant à l'impact que pourrait avoir l'offre de Valeant, particulièrement sur la recherche et le développement et sur de futurs produits.

L'analyste de BMO Marché des capitaux David Maris croit que les investisseurs doivent s'attendre à une longue bataille qui pourrait se poursuivre jusqu'en 2015. Il évalue les probabilités de réussite de Valeant à moins de 50 pour cent.

Les titres d'Allergan et de Valeant ont vu leur valeur baisser, mardi, ce qui pourrait indiquer que les investisseurs ont peu d'espoir de voir une entente se conclure, selon les analystes.

Le titre d'Allergan a chuté mardi de 1,06 $ US à 163,09 $ US, à la Bourse de New York, tandis que celui de Valeant a perdu 1,08 $ US, à 125,55 $ US.

À Toronto, le titre de Valeant a vu sa valeur baisser de 1,25 $, à 136,78 $.

PLUS:pc