NOUVELLES

Afrique du Sud: un prêtre accusé de pédophilie bientôt extradé vers l'Allemagne

10/06/2014 11:30 EDT | Actualisé 10/08/2014 05:12 EDT

Un prêtre catholique allemand, Georg Kerkhoff, a été placé sous mandat de dépôt par un juge sud-africain mardi, dans l'attente de son extradition prochaine vers l'Allemagne où il devra répondre de pédophilie, a-t-on appris de source judiciaire.

Epilogue de plus de six ans de procédure, un juge du tribunal régional de Brits (nord) a ordonné que "l'accusé soit placé en détention à compter de ce jour en attendant la décision du ministre", en principe une formalité, a précisé un greffier joint par téléphone par l'AFP.

"La décision doit être prise dans les 72 heures", ajoute le jugement favorable à l'extradition du prêtre, âgé d'une cinquantaine d'années et originaire d'une paroisse d'Aix-La-Chapelle (ouest de l'Allemagne).

Georg Kerkhoff, pendant toutes ces années de procédure, a trouvé notamment refuge dans le diocèse catholique d'Ishowe au Kwazulu-Natal sur la côte est de l'Afrique du Sud.

Depuis début 2008, il était accusé d'avoir récidivé en Afrique du Sud, et été inculpé d'agression et indécence après la plainte de plusieurs participants à un camp de jeunesse catholique en langue allemande près de Johannesburg.

Quatre jeunes garçons, alors âgés de 9 à 10 ans, ont témoigné durant le procès comment le prêtre leur avait proposé de coucher dans leur lit et prodigué des caresses. Les familles de certains plaignants, allemandes d'origine, sont reparties vivre dans leur pays depuis.

Interrogé en septembre par l'AFP sur la présence du prélat en Afrique du Sud, le conseil de l'épiscopat catholique sud-africain (SACBC) avait décliné toute responsabilité, affirmant que le prêtre n'avait pas été invité par l'église catholique à venir en Afrique du Sud, ni été en contact avec les autorités de l'Eglise.

Le conseil de l'épiscopat catholique avait aussi affirmé ne rien pouvoir faire tant que la justice sud-africaine n'aurait pas tranché.

clr/cpb/sba

PLUS:hp