NOUVELLES

Mali: trois groupes du nord pour la consolidation de la dynamique de paix (Alger)

09/06/2014 08:12 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Trois mouvements du Nord Mali, signataires de l'accord de cessez-le feu du 23 mai, ont réaffirmé lundi soir à Alger leur volonté d'oeuvrer à la "consolidation de la dynamique de paix en cours", a annoncé le ministère algérien des Affaires étrangères.

Le Mouvement national de libération de l'azawad (MNLA), le Haut conseil pour l'unité de l'azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l'azawad (MAA) ont signé "la Déclaration d'Alger", par laquelle ils ont également réaffirmé leur volonté de s'engager dans le dialogue inter-malien "inclusif", est-il précisé dans un communiqué, cité par l'agence APS.

Les principaux dirigeants de ces trois mouvements étaient réunis depuis jeudi à Alger pour des consultations "exploratoires", après l'accord de cessez-le-feu signé le 23 mai avec Bamako.

Ce dialogue inter-malien vise à trouver une solution "définitive" à l'instabilité dans le nord du Mali par "la prise en charge des revendications légitimes de la population locale dans le plein respect de l'intégrité territoriale et de l'unité nationale du Mali", selon le communiqué.

L'adoption de la "Déclaration d'Alger" s'inscrit dans "l'esprit" des consultations exploratoires engagées par l'Algérie pour réunir les conditions de "succès" du dialogue intermalien "inclusif", a précisé la même source.

Des Maliens du Nord avaient déjà participé en janvier à Alger à des "consultations exploratoires" en vue de la relance du dialogue inter-malien. Ce dialogue intervenait en prolongement des discussions de Ouagadougou entre Bamako et les mouvements du Nord.

L'Algérie, qui partage avec le Mali une longue frontière traversée de part et d'autre par des jihadistes, joue les médiateurs dans le conflit malien.

abh/mf

PLUS:hp