NOUVELLES

La bourse de Singapour au ralenti pendant le Mondial brésilien

09/06/2014 10:42 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Le volume des transactions à la bourse de Singapour, un pays fou de football comme le reste des nations asiatiques, sera au plus bas durant le Mondial brésilien en raison du décalage horaire, estiment lundi les agents de change locaux.

"Quand ils suivent la Coupe du monde, ils n'ont plus le temps de surveiller le marché et les actions", affirme Jimmy Ho, président d'une société de changes locale.

"En général, l'ensemble de l'industrie financière est affectée tous les quatre ans", a ajouté M. Ho en expliquant que, après s'être levés au petit matin pour regarder les matches, les agents de chance ne seront pas aussi performants que d'habitude.

Desmond Chua, un analyste des marchés, partage cet avis: "Bien évidemment que je vais me lever tôt pour suivre les matches et cela aura des répercussions parce qu'on ne peut pas regarder en même temps un match de foot et l'évolution des cours de la bourse", a-t-il affirmé à l'AFP.

"Le volume des transactions sera vraisemblablement au plus bas parce que les traders vont regarder les matches ou prendre des congés afin de pouvoir se consacrer à leur passe-temps favori: faire des paris sur les résultats des matches", a souligné M. Chua.

En revanche, Albert Tye, un agent de changes, ne croit pas que regarder la Coupe du monde aura des répercussions sur les transactions. "Nous sommes habitués au multi-travail et tous les jours, nous sommes très occupés. Nous regardons le football et après, si le marché est bon, tout le monde y viendra", a-t-il expliqué à l'AFP en concluant que "le football ne décide pas pour le marché".

Singapour et l'Asie du Sud-Est accusent 12 heures de décalage par rapport au Brésil.

str/mba/sk/jta

PLUS:hp