NOUVELLES

Israël: après un scandale, les candidats à la présidentielle déclarent leur patrimoine

09/06/2014 09:13 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

A la veille de l'élection présidentielle en Israël, les cinq candidats en lice ont été invités lundi à faire une déclaration publique de patrimoine après le scandale qui a éclaboussé l'un des postulants, contraint de renoncer à se présenter.

Le député travailliste Binyamin Ben Eliezer, 78 ans, a été interrogé par la police sur ordre du procureur de l'Etat à la suite de soupçons de corruption concernant l'achat d'une luxueuse maison à Jaffa, dans l'agglomération de Tel-Aviv.

Selon la radio publique, la police a découvert plusieurs centaines de milliers de dollars dans un compte en banque israélien de M. Ben Eliezer et enquête sur leur provenance.

Sollicités par le quotidien de gauche Haaretz, quatre des cinq candidats à la présidence de l'Etat d'Israël ont détaillé lundi part ou totalité de leur patrimoine.

C'est le cas du favori, Réouven Rivlin, ancien président de la Knesset (Parlement) et député du Likoud (droite nationaliste), qui a estimé ses biens à environ 3.8 millions de shekels (760.000 euros) et ses revenus à 30.000 shekels par mois (environ 5.000 euros).

Son concurrent Daniel Shechtman, qui a reçu 1,8 million USD (1,3 M EUR) en récompense du prix Nobel de chimie qu'il a reçu en 2011, a également dévoilé une partie de ses avoirs, tout comme l'ancienne juge à la Cour Suprême Dalia Dorner et le député centriste Méir Sheetrit.

L'ex-présidente de la Knesset Dalia Itzik a pour sa part expliqué être en train de réunir les informations nécessaires à cette déclaration de patrimoine qu'elle décidera ou non de rendre publique.

La Knesset va élire mardi à bulletin secret le successeur du président sortant Shimon Peres, âgé de 90 ans, dont le mandat à la tête de l'Etat s'achève le 26 juillet.

dar/agr/emb

PLUS:hp