NOUVELLES

Afrique du Sud: première réunion du gouvernement Zuma II sans le président

09/06/2014 03:13 EDT | Actualisé 09/08/2014 05:12 EDT

Le président sud-africain Jacob Zuma, 72 ans, brièvement hospitalisé durant le week-end pour des examens consécutifs à un accès de fatigue, va manquer la première réunion de son nouveau gouvernement de mardi à jeudi, selon un communiqué.

"Le président Zuma va manquer la réunion de cabinet (...) et continuer à se reposer chez lui cette semaine", a indiqué la présidence dans un communiqué, précisant que le vice-président Cyril Ramaphosa assurerait l'intérim en son absence.

La présidence a rappelé que M. Zuma avait déjà vu chacun des ministres et ministres adjoints du nouveau gouvernement qu'il a désigné en mai pour leur exposer "les priorités de l'année et ses attentes".

M. Zuma est sorti de l'hôpital dimanche soir et selon ses services, les résultats de ses examens ont donné satisfaction à l'équipe médicale qui le suit.

Selon le Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir depuis vingt ans en Afrique du Sud, M. Zuma a été tout au plus victime d'un coup de fatigue en raison de la campagne électorale pour les législatives du 7 mai.

Rien n'a filtré sur la nature des examens subis par le président, dont la prochaine sortie publique est attendue le 19 juin pour son discours au Parlement sur l'état de la nation.

Le président Zuma a été investi le 24 mai pour un second mandat à la tête du pays, après la victoire de l'ANC aux élections avec 62% des voix.

Avant le scrutin, la possibilité avait été évoquée dans les médias locaux à plusieurs reprises que M. Zuma n'aille pas au bout de ses cinq années de mandat et passe le relais à M. Ramaphosa, moins pour des raisons de santé que pour des raisons d'usure politique au vu des nombreux scandales mettant en cause, de près ou de loin, l'intégrité du président Zuma.

clr/sba

PLUS:hp