NOUVELLES

USA: cinq personnes, dont deux policiers, tuées lors d'une fusillade à Las Vegas

08/06/2014 08:18 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT

Trois personnes dont deux policiers, ont été tuées dimanche au cours d'une fusillade perpétrée à Las Vegas (Nevada, ouest des Etats-Unis) par un couple de tireurs --un homme et une femme-- qui se sont ensuite suicidés, a indiqué la police.

Au cours d'une conférence de presse dimanche soir, le shérif de la police de Las Vegas (LVMPD) Douglas Gillespie a indiqué que deux policiers, Alyn Beck, 42 ans, et Igor Soldo, 32 ans, avaient été tués alors qu'ils déjeunaient dans une pizzeria Cici's Pizza de l'est de la ville.

Les deux tireurs se sont immédiatement après rendus dans un supermarché Walmart voisin, où ils ont abattu une personne avant de se suicider, a ajouté le shérif.

Un premier appel est parvenu à la police à 11H22 locales (18H22 GMT) indiquant que des policiers qui déjeunaient dans un pizzeria avaient été "victimes d'une embuscade" et que l'un des policiers avait pu répliquer.

Les deux suspects ont alors traversé le parking à pied depuis la pizzeria pour se rendre au supermarché.

Un deuxième appel est parvenu à 11H27 annonçant que des coups de feu étaient tirés dans ce supermarché.

Là, les équipes de policiers arrivées sur place ont bouclé le secteur et découvert dans l'entrée le corps d'une personne encore non identifiée. Il y a eu un échange de tirs et quelques instants après, "d'autres coups de feu ont été entendus".

"Apparemment la femme suspecte a tiré sur l'homme suspect puis s'est suicidée", a précisé le policier.

"Nous ne savons pas ce qui a provoqué cet événement", a ajouté le responsable d'un ton grave, évoquant "une journée tragique" pour la ville de Las Vegas.

Plusieurs médias locaux avaient indiqué précédemment que les tireurs avaient crié "c'est le début d'une révolution", en tirant sur les policiers dans la pizzeria. Le policier a indiqué ne pas être en mesure de confirmer ces informations.

Sur la chaîne locale ABC 13, une femme qui se trouvait dans la pizzeria a témoigné: "les policiers étaient assis devant moi, un homme est arrivé. J'ai pensé qu'il allait demander une boisson et tout de suite il s'est tourné, a sorti un pistolet, et a tiré sur le policier qui était devant moi".

La présence policière a été "doublée" dans la région le temps de l'enquête, pour vérifier qu'il ne s'agit pas d'une attaque organisée, a ajouté le shérif.

Sur son compte Twitter, la maire de la ville Carolyn Goodman a demandé que les drapeaux soient mis en berne "pour honorer les victimes". Le gouverneur de l'Etat, Brian Sandoval, s'est dit de son côté "bouleversé".

Les fusillades meurtrières sont un phénomène récurrent aux Etats-Unis, qu'il s'agisse d'un lycée de Columbine (13 morts dans le Colorado en 1999), d'une fusillade sur le campus de Virginia Tech (32 morts en 2007), à l'école Sandy Hook de Newtown (26 morts dont 20 enfants en 2012 dans le Connecticut), un cinéma près de Denver (12 morts en 2012) ou dans un immeuble de la Marine américaine à Washington (13 morts).

Il y a encore quatre jours à peine, jeudi, une fusillade sur le campus d'une université de Seattle, dans le nord-ouest des Etats-Unis, a fait un mort et trois blessés, le maire de la ville dénonçant une "épidémie" de violences par armes à feu dans le pays.

A chaque fois, l'émotion est grande et suscite régulièrement sans succès des appels à un contrôle accru des armes auquel la NRA, le lobby favorable aux armes à feu, et une partie du Congrès s'opposent farouchement.

spc-ff/are

PLUS:hp