NOUVELLES

Les opposants vénézuéliens veulent la libération d'un leader antigouvernemental

08/06/2014 08:29 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Des milliers de Vénézuéliens s'opposant à leur gouvernement socialiste ont manifesté pacifiquement dans la capitale, dimanche, pour protester contre la poursuite de la détention d'un leader de l'opposition, en plus de réclamer une élection présidentielle anticipée.

Des militants antigouvernementaux se sont réunis pour manifester leur appui au chef de l'opposition Leopoldo Lopez, détenu dans une prison militaire depuis son arrestation, en février, pour des accusations d'avoir fomenté la violence à la suite de premières manifestations. Un juge a ordonné la semaine dernière que le procès de M. Lopez aille de l'avant.

Les participants du rassemblement dominical ont également renouvelé leur demande pour que le président Nicolas Maduro quitte son poste, et qu'une nouvelle élection présidentielle soit déclenchée.

La constitution du pays permet une telle démarche si le président en exercice démissionne. Un scrutin pourrait également être tenu si le chef de l'État était jugé physiquement ou mentalement inapte par la Cour suprême ou meurt en fonction, comme cela s'est produit l'an dernier avec Hugo Chavez, qui avait choisi M. Maduro comme dauphin.

Au cours de la manifestation dans l'est de Caracas, des leaders du mouvement étudiant ayant agi comme avant-garde des manifestations antigouvernementales de cette année ont lancé un appel à un nouveau rassemblement le 24 juin.

Le mouvement anti-Maduro a perdu de son allant au cours des dernières semaines, mais des manifestations ont toujours lieu à la grandeur du pays. Ces rassemblements, qui ont fait 42 morts et 873 blessés, sont alimentés par la colère envers le taux d'inflation de 59 pour cent, les pénuries de biens de base et la forte criminalité.

PLUS:pc