NOUVELLES

Des tireurs tuent au moins 13 personnes dans un aéroport au Pakistan

08/06/2014 04:08 EDT | Actualisé 08/08/2014 05:12 EDT

KARACHI, Pakistan - Des tireurs déguisés en policiers ont envahi un terminal d'aéroport servant aux personnalités de prestige et au transport par cargo à Karachi, dimanche soir, et tué au moins 13 personnes pendant que retentissaient des explosions dans le ciel de la plus grande ville du Pakistan.

Pendant ce temps, lors d'un incident distinct survenu dans le sud-ouest du pays, des kamikazes ont tué 23 pèlerins chiites revenant de l'Iran, mettant en relief la fragilité de la sécurité au Pakistan.

Personne n'a immédiatement revendiqué la responsabilité de l'assaut contre l'aéroport, pas plus que pour l'attentat-suicide dans la province de Balouchistan. Cependant, les attaques surviennent alors que les négociations de paix entre le gouvernement et les talibans locaux et d'autres militants battent de l'aile depuis les dernières semaines.

La docteure Seemi Jamali a fait savoir que 13 corps avaient été transportés à l'hôpital de Jinnah, dont neuf employés du service de sécurité de l'aéroport. Les autorités ont détourné les vols devant atterrir à l'aéroport et suspendu toutes les opérations aériennes. Un porte-parole de l'autorité de l'aviation civile a annoncé que l'aéroport sera fermé au moins jusqu'à lundi soir.

L'affrontement a duré près de cinq heures, lundi matin à Karachi bien que des responsables aient fait savoir que tous les passagers avaient été évacués. Au moins deux puissantes explosions et de nombreux coups de feu ont été entendus en provenance de l'Aéroport international de Jinnah. Un puissant incendie a fait monter des flammes très haut, illuminant le ciel d'une lueur orange.

L'opération meurtrière a été effectuée par dix assaillants, a fait savoir le ministre en chef de la province de Sindh, Qaim Ali Shah.

«Ils étaient bien entraînés. Leur plan était bien conçu», a-t-il confié à des journalistes, avant d'ajouter que les attaquants avaient voulu détruire des avions et des bâtiments, mais n'avaient pas été en mesure de le faire.

De fait, un porte-parole de l'armée pakistanaise a fait savoir sur Twitter qu'aucun appareil n'avait été endommagé et que, par mesure de précaution, les forces de sécurité fouillaient l'aéroport avant de céder le contrôle de l'endroit à l'Autorité de l'aviation civile et à la police aéroportuaire.

Karachi est la plus grande ville du pays. De nombreuses attaques d'extrémistes islamistes s'y sont déroulées par le passé.

PLUS:pc