NOUVELLES

Une ligne électrique qui ne fait pas l'unanimité

07/06/2014 08:48 EDT | Actualisé 07/06/2014 08:48 EDT
CP

Le nouveau budget provincial déposé mercredi remet de l'avant un projet évalué à 1,1 milliard de dollars qui pourrait avoir des conséquences importantes dans la région.

Il s'agit de la construction d'une nouvelle ligne de transport d'électricité de 400 kilomètres reliant le poste Chamouchouane près de La Doré au poste du Bout-de-l'Île à Montréal. Hydro-Québec soutient que cette ligne lui permettrait de rendre son réseau plus fiable. Cependant, le projet ne fait pas l'unanimité.

À La Doré, le maire Jacques Asselin prévoit quelques centaines de milliers de dollars de retombées directement dans sa municipalité. Il estime que la réalisation des travaux aiderait les entrepreneurs locaux affectés par les difficultés dans le secteur forestier.

À l'inverse, des citoyens, des MRC et des municipalités de Lanaudière s'opposent toujours à ce projet.

Le porte-parole du groupe Citoyens sous haute tension, André Dallaire, parle d'une ligne inutile, destinée à de futurs barrages plutôt qu'aux besoins actuels.

« On est en période de surplus. Qu'est-ce que ça donne de s'acheter un nouveau boyau pour remplir un baril qui déborde déjà? »

— André Dallaire

Les partisans et opposants à cette nouvelle ligne de haute tension auront bientôt l'occasion de se faire entendre, d'abord à la Régie de l'énergie qui doit autoriser le projet, ensuite devant le Bureau des audiences publiques sur l'environnement (BAPE) plus tard à l'automne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Hydro-Québec