POLITIQUE

Stephen Harper a assisté à l'assermentation du président Petro Porochenko à Kiev

07/06/2014 10:29 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT
Anadolu Agency via Getty Images
BERLIN, GERMANY - MARCH 27: Canadian Prime Minister Stephen Harper speaks during a press conference with German Chancellor Angela Merkel (not seen) after their meeting in the chancellery, Berlin, Germany on March 27, 2014. (Photo by Cuneyt Karadag/Anadolu Agency/Getty Images)

KIEV, Ukraine - Le premier ministre Stephen Harper a réitéré, samedi, l'appui du Canada à une nouvelle Ukraine tournée vers l'Occident après être devenu le premier leader de la communauté internationale à rencontrer le président ukrainien juste après son assermentation.

La rencontre entre M. Harper et Petro Porochenko, qui a prêté serment samedi matin à Kiev, a une certaine importance sur le plan politique au Canada. Environ 1,2 million de Canadiens sont de descendance ukrainienne et ils représentent une portion non négligeable de l'électorat.

Stephen Harper a déclaré que l'Ukraine pouvait compter sur le soutien du Canada alors qu'elle s'apprête à relever des défis difficiles.

Prenant la parole dans une pièce richement décorée de l'édifice abritant le bureau du nouveau président, le premier ministre a assuré que les Canadiens demeuraient solidaires des Ukrainiens dans leur lutte pour leur unité, leur liberté, l'intégrité de leur territoire et un futur démocratique et européen plutôt qu'un retour vers un passé soviétique.

M. Harper a ajouté que M. Porochenko et son gouvernement devraient travailler fort pour rebâtir le système politique de l'Ukraine et relancer son économie.

Le premier ministre a également rencontré le vice-président américain, Joe Biden, en marge de l'assermentation de samedi.

«Ils ont réaffirmé la nécessité pour la Russie de reconnaître les résultats de l'élection ukrainienne, de stopper le flux d'armes et de militants qui traversent la frontière et d'exercer son influence sur les séparatistes pour qu'ils déposent leurs armes et mettent un terme à la violence en Ukraine», a indiqué le bureau de Stephen Harper dans un communiqué.

Petro Porochenko a été élu le 25 mai dans le cadre d'un scrutin surveillé par 500 observateurs canadiens.

Le vote a été organisé après que le président prorusse Viktor Ianoukovitch eut fui le pays en février à la suite de plusieurs semaines de manifestations contre lui.

Le soulèvement populaire contre M. Ianoukovitch avait commencé en novembre lorsque ce dernier avait décidé de ne pas signer une entente de coopération économique avec l'Union européenne pour mieux se rapprocher de Moscou.

Paul Grod, le président du Congrès des Ukrainiens Canadiens, a dit avoir entendu des commentaires positifs sur M. Porochenko lors de rencontres avec des députés ukrainiens et des expatriés canadiens à Kiev, samedi.

«Ils sont d'accord avec sa prédilection pour l'Occident et la nécessité d'élire un nouveau Parlement puisque celui-ci est dysfonctionnel», a déclaré M. Grod en entrevue avec La Presse canadienne.

«Il a abordé tous les sujets importants. La Crimée fait et fera toujours partie de l'Ukraine, l'Ukraine va signer l'accord d'association avec l'Union européenne, un État uni avec plus de pouvoir sur le plan local, la corruption est le premier problème à régler, a-t-il résumé. Les gens disent que c'est la personne dont l'Ukraine a besoin en ce moment.»

Stephen Harper devait reprendre le chemin d'Ottawa samedi au terme de sa courte visite en Ukraine, sa deuxième depuis mars. Il était arrivé tôt samedi matin à Kiev après avoir participé aux célébrations du 70e anniversaire du Débarquement de Normandie, en France.

INOLTRE SU HUFFPOST

Chronologie de la crise en Ukraine