POLITIQUE

QS veut comprendre pourquoi il n'a pas fait mieux aux élections

07/06/2014 02:54 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT
PC

Les porte-parole de Québec solidaire (QS), Françoise David et Andrés Fontecilla, ont rencontré leurs candidats défaits ce printemps, afin d'analyser les raisons pour lesquelles la formation de gauche n'a pas mieux fait lors des élections.

Réunis à Montréal, plus d'une centaine de membres de QS sont revenus sur les résultats de la dernière campagne électorale. Le parti a récolté près de 8 % des voix aux dernières élections, soit deux fois plus qu'en 2007. Les militants tentent toutefois de comprendre pourquoi le parti n'arrive pas à atteindre la barre des 10 %.

« Nous avons des idées audacieuses, le défi c'est de les faire mieux connaître, d'expliquer aux gens que c'est possible. Plein de gens sont attirés par nos idées », a expliqué Mme David, lors d'un point de presse.

Pour la députée Manon Massé, qui amorce son premier mandat, les idées du parti sont audacieuses et différentes de ceux des autres formations, ce qui explique les résultats électoraux.

Mais le programme et les idéaux du parti doivent être maintenus, dit une ancienne candidate. « Je ne pense pas qu'il faille changer le programme. Je pense qu'il faut le vulgariser. Je pense que les solutions économiques de Québec solidaire tiennent vraiment debout », explique Marie-Neige Besner, ex-candidate de Québec solidaire à Rimouski.

QS compte trois députés à l'Assemblée nationale : Amir Khadir, Françoise David et Manon Massé.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques citations du débat du 27 mars 2014