NOUVELLES

Irak: les étudiants pris en otages dans une université libérés (officiel)

07/06/2014 12:02 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT

L'ensemble des étudiants pris en otages par des jihadistes dans une université près de Bagdad ont été libérés par les forces de sécurité qui continuent de combattre les assaillants sur le campus, selon une source officielle.

Les combattants du groupe radical de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qui avaient pris d'assaut l'université, occupent toujours plusieurs bâtiments et les forces spéciales aidées de l'armée et de la police tentent de les en déloger, selon un correspondant de l'AFP sur place et une source sécuritaire.

"Tous les étudiants pris en otages ont été libérés à l'université Al-Anbar", dans la ville de Ramadi, à l'ouest de Bagdad, a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Saad Maan.

Le correspondant de l'AFP a vu des étudiantes évacuées en pleurs du campus des filles par les forces de sécurité qui ont, selon une source de sécurité, réussi à les faire sortir dans des bus après avoir tué les combattants qui les tenaient en otages.

Les combattants de l'EIIL s'étaient emparés de l'Université d'Al-Anbar à Ramadi après avoir tué les gardes et fait sauter un pont menant à l'établissement à l'aide de voitures piégées, selon la police.

Des sources de sécurité avaient alors indiqué que les jihadistes avaient pris en otages des centaines de personnes -personnel et étudiants-.

Appelées en renfort, les forces spéciales appuyées par l'armée et la police ont encerclé un temps le bâtiment avant de lancer l'assaut pour libérer les otages et chasser les assaillants.

str-ak/wd/tp

PLUS:hp