NOUVELLES

Fifa: le comité exécutif confiant pour le Mondial au Brésil

07/06/2014 07:46 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT

Le comité exécutif de la Fifa, gouvernement du football mondial, a exprimé samedi son "entier soutien" et sa "confiance" envers le Brésil pour organiser une "grande" Coupe du monde, alors que Sao Paulo, où se tenait cette réunion, est touchée par un grève de métro.

Sao Paulo, capitale économique du Brésil, accueillait le comité exécutif (qui devait se tenir sur deux jours mais s'est finalement terminé dès le premier, samedi) avant de recevoir le Congrès de la Fifa mercredi prochain.

Cette même ville de 20 millions d'habitants, affectée par une grève de métro, est également le lieu du match d'ouverture du Mondial jeudi prochain, avec Brésil-Croatie à Itaquera, stade symbole des retards du pays dans la préparation.

Par ailleurs, il a aussi été question au comité exécutif du Mondial-2022 au Qatar qui fait couler beaucoup d'encre. "Sur la question des droits du travail liés au pays organisateur du Mondial-2022", le comité exécutif "a noté quelques évolutions récentes initiées par l'Etat du Qatar", explique la Fifa dans un communiqué.

Mais le comité exécutif a confirmé qu'il continuerait "à surveiller ce dossier de très près", ajoutant qu'une délégation de la Fifa visiterait le Qatar "plus tard cette année".

"En ce qui concerne les allégations de médias concernant un comportement contraire à l'éthique dans le cadre du vote pour l'attribution de la Coupe du Monde 2022", le comité exécutif a "réaffirmé sa position consistant à laisser la commission d'éthique faire son travail avant d'émettre tout commentaire".

Le président de la chambre d'instruction de la commission d'éthique, Michael J. Garcia, viendra d'ailleurs au Congrès mercredi prochain "faire le point sur les activités de la commission". Garcia doit boucler lundi son enquête sur l'attribution des Mondiaux-2018 (Russie) et 2022 (Qatar), puis se donne six semaines pour transmettre un rapport à la chambre du jugement.

Le comité exécutif a annoncé enfin un don de "2 millions de dollars afin d'aider les Fédérations de football de Bosnie-Herzégovine, de Croatie, de Roumanie et de Serbie à reconstruire les infrastructures de football endommagées par les graves inondations qui ont récemment touché la région".

pgr/jta

PLUS:hp