POLITIQUE

Amis et collègues rendent hommage à Pauline Marois

07/06/2014 09:03 EDT | Actualisé 07/08/2014 05:12 EDT
Patrick Bellerose

Plusieurs personnalités - anciens politiciens, députés actuels, proches du Parti québécois - ont salué l'héritage de Pauline Marois, dans le cadre de la conférence nationale des présidents du Parti québécois, qui se tient ce week-end à Drummondville.

S'exprimant devant quelques centaines de personnes samedi soir, elles ont souligné ses nombreuses contributions à la vie politique du Québec et rappelé les mesures sociales dont elle a été le maître d'oeuvre, dont les garderies à 5 $. Des anciens collègues et amis, dont Stéphane Bédard, Raymond Archambault, Nicole Léger et Lise Payette, lui ont rendu un vibrant hommage.

L'ex-ministre Lise Payette a affirmé que Pauline Marois, son ancienne chef de cabinet, avait « brisé le plafond de verre », en devenant la première première ministre du Québec, et en occupant 14 charges ministérielles au cours de sa carrière.

Mme Payette a rappelé l'importance de poursuivre le combat pour la souveraineté, malgré la cuisante défaite du PQ le 7 avril. Elle a à ce propos fait un clin d'oeil à son amie et ancienne collègue. « Je me souviens de t'avoir dit, choisir le PQ, ce n'est pas choisir la facilité », a-t-elle dit.

Lise Payette a aussi lancé l'idée de créer un « prix Pauline Marois », pour souligner la contribution exceptionnelle de femmes à la société québécoise, une idée saluée par les militants réunis dans la salle.

L'ancienne ministre Véronique Hivon a souligné l'importance de l'appui de Pauline Marois au projet de loi sur les soins en fin de vie. « Je veux vous dire merci. Mourir dans la dignité ne serait pas là sans vous », a dit Mme Hivon.

Le chef intérimaire du parti, Stéphane Bédard, qui a longtemps été le bras droit de Mme Marois, a dit qu'il a parfois marché en avant d'elle pour lui éviter les coups.

« Vous êtes avant tout une bonne personne, une personne audacieuse, sincère, courageuse. [...] Ton exemple nous servira pour la suite des choses », a-t-il dit. « Sait-on, un jour, peut-être un homme saura réussir un tel parcours », a-t-il lancé, faisant rire la salle.

L'ancien ministre Jacques Léonard, l'ancienne ministre Nicole Léger, ou encore l'ancienne chef de cabinet de Mme Marois, Nicole Stafford, ont aussi pris la parole.

Sur scène, Mme Marois a remercié les membres de sa famille, parlé de ses origines modestes, et rappelé son engagement féministe.

« Je souhaite que pour les jeunes, que pour les femmes, tout soit possible pour la suite des choses. Si j'ai défoncé quelques plafonds de verre, je suis persuadée que d'autres pourront aller encore plus loin. Et aujourd'hui, je passe le relais à celles et ceux qui ont le goût de le prendre. Je vous remercie pour la confiance que vous m'avez donnée. »

Pauline Marois a livré son dernier discours officiel devant les militants péquistes, samedi matin. Elle a soutenu que le PQ devra écouter les jeunes et les convaincre de se joindre au mouvement souverainiste pour réussir à faire du Québec un pays.

La conférence des présidents est l'occasion pour les militants de faire le bilan de la dernière campagne électorale. La rencontre se déroule à huis clos.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les adieux de Pauline Marois
Rencontre avec Pauline marois