NOUVELLES

Un troisième Américain arrêté en Corée du Nord

06/06/2014 02:07 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

Un troisième Américain a été arrêté en Corée du Nord, ont indiqué vendredi les Etats-Unis confirmant une information donnée par l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

"Nous savons qu'un citoyen américain est détenu en Corée du Nord", a affirmé la porte-parole adjointe du département d'Etat américain, Marie Harf, lors de son point de presse.

Pyongyang détient désormais trois Américains, a-t-elle précisé. "Nous continuons activement à obtenir la libération des trois" détenus, a-t-elle ajouté.

Mme Harf a précisé qu'elle ne souhaitait pas confirmer l'identité du prisonnier. L'agence KCNA l'a identifié comme étant Jeffrey Edwards Fowle.

KCNA avait indiqué plus tôt dans la journée qu'un touriste américain en visite en Corée du Nord avait été arrêté le 29 avril par la police, pour avoir violé les conditions de son visa.

La Corée du Nord, qui n'a pas de relations diplomatiques avec les Etats-Unis, affirme que cet Américain "a entrepris des activités contraires aux lois de la DPRK" (République démocratique populaire de Corée).

"Les autorités compétentes l'ont amené en détention et le questionnent", selon KCNA.

Les deux autres prisonniers américains sont Matthew Todd Miller, 24 ans, arrêté en avril alors qu'il aurait déchiré son visa et demandé l'asile au pays communiste, et Kenneth Bae, un Américain d'origine coréenne, arrêté en novembre 2012 et condamné à 15 ans de travaux forcé pour avoir, selon la justice nord-coréenne, cherché à renverser le régime.

KCNA avait annoncé fin avril l'arrestation de Matthew Todd Miller, "pour son comportement impétueux lors des formalités d'entrée" en Corée du Nord.

Pyongyang affirme que Kenneth Bae, dont le nom coréen est Pae Jun-Ho, est un militant chrétien évangéliste, envoyé en Chine de 2006 à 2012 pour mettre sur pied "des bases de complot" et encourager les Nord-Coréens à "perpétrer des actes hostiles pour abattre le gouvernement, tout en menant une campagne de diffamation".

Les efforts entrepris par les Etats-Unis pour obtenir la libération de Kenneth Bae, renvoyé en camp après avoir été hospitalisé plusieurs mois, ont jusqu'à présent tous échoué.

Washington a publié en mai un nouvel avertissement à ses citoyens, leur recommandant d'éviter tout voyage en Corée du Nord et soulignant que même un séjour touristique sous la tutelle d'un tour-opérateur ne les protégeait pas d'une arrestation arbitraire.

"Au cours des 18 derniers mois, la Corée du Nord a détenu des citoyens américains qui se déplaçaient en voyage organisé", a prévenu le 22 mai Jen Psaki, porte-parole du département d'Etat.

En 2013, un vétéran de la guerre de Corée (1950-1953), Merrill Newman, âgé de 85 ans, avait été détenu pendant plus d'un mois après avoir posé des questions sur les vétérans nord-coréens, bien que s'étant rendu dans ce pays en voyage organisé.

L'ambassade de Suède à Pyongyang propose ses services consulaires aux touristes américains s'ils tombent malades, sont arrêtés ou en cas de décès.

jkb-bur/are/jca

PLUS:hp