NOUVELLES

Poutine discute brièvement avec Porochenko lors d'une cérémonie pour le Jour J

06/06/2014 08:58 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

BENOUVILLE, France - Le président de la Russie, Vladimir Poutine, a discuté pour la première fois avec le président élu ukrainien Petro Porochenko, vendredi, en marge de la cérémonie de commémoration du Débarquement de Normandie en France, lui témoignant de son intention de mettre fin aux violences dans l'est de l'Ukraine.

Le leader russe a également fait part de son désir d'imposer un cessez-le-feu immédiat sur le terrain.

Dans une entrevue diffusée à la télévision russe, Vladimir Poutine a affirmé qu'il s'attendait à ce que son homologue, qui sera assermenté samedi, fasse preuve de «bonne volonté» et de «sagesse politique».

Il a ajouté que Moscou était ouverte à des discussions constructives avec l'Ukraine afin de régler le contentieux qui oppose les deux pays en ce qui a trait l'énorme dette que l'Ukraine a contractée envers la Russie pour obtenir du gaz naturel.

Les deux leaders ont échangé une quinzaine de minutes, a spécifié l'homme fort du Kremlin.

«Je peux seulement accueillir favorablement la position de M. Porochenko à l'effet que le bain de sang dans l'est de l'Ukraine doit cesser immédiatement», a déclaré M. Poutine, ajoutant que le président élu ukrainien lui avait brièvement fait part des moyens qu'il comptait mettre en oeuvre afin de régler le conflit.

Le porte-parole le porte-parole de M. Poutine, Dmitri Peskov, a ajouté que ce dernier avait aussi parlé avec le président américain, Barack Obama, dans le cadre d'un échange leur ayant permis de partager leur point de vue respectif sur la situation en Ukraine et la crise dans l'est du pays.

D'après Dmitri Peskov, MM. Poutine et Obama ont insisté sur la nécessité de mettre un terme à la violence et aux affrontements dans l'est de l'Ukraine le plus vite possible.

Les autorités ukrainiennes soutiennent que plus de 200 personnes ont été tuées en raison des combats entre soldats et insurgés prorusses durant les dernières semaines, un nombre que l'Associated Press n'a pas été en mesure de confirmer de manière indépendante.

Vladimir Poutine s'est retrouvé en présence des leaders occidentaux, vendredi, à l'occasion du 70e anniversaire du Jour J en France.

C'était la première fois qu'il voyait ses adversaires depuis que des manifestants ukrainiens ont chassé le président prorusse Viktor Ianoukovitch du pouvoir en février et que la Russie a annexé la péninsule de la Crimée, geste auquel les États-Unis et l'Union européenne ont répliqué par des sanctions.

PLUS:pc