NOUVELLES

Nigeria: l'armée saisit des journaux pour des raisons de sécurité

06/06/2014 10:24 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

L'armée nigériane a déclaré vendredi qu'elle avait commencé à fouiller des véhicules transportant des journaux pour des raisons de sécurité, niant toutefois avoir l'intention de museler les médias qui la critiquent.

Selon le porte-parole des armées Chris Olukolade, ces fouilles "font suite à des informations des services de renseignements sur des mouvements de matériaux pouvant avoir de graves implications pour la sécurité dans le pays, utilisant le réseau de distribution de la presse écrite".

L'armée nigériane est sous le feu constant des critiques - dont celles des médias, de plus en plus insistantes - pour son incapacité à contenir l'insurrection de Boko Haram, qui a fait plusieurs milliers de morts ces cinq dernières années.

Les attaques du groupe islamiste armé se sont multipliées ces derniers mois, faisant plus de 2.000 morts depuis début 2014. L'armée s'est montrée inapte à empêcher des bains de sang quasi quotidiens et à s'occuper de l'enlèvement de plus de 200 lycéennes mi-avril dans le Nord, qui a profondément choqué la communauté internationale.

"L'armée apprécie et respecte d'ailleurs le rôle des médias, qui sont un partenaire indispensable dans l'opération de contre-insurrection en cours", a déclaré M. Olukolade. "A ce titre, l'armée n'enfreindra pas la liberté de la presse délibérément et sans raison".

Cette fouille est "une opération de sécurité de routine", a-t-il insisté.

Le mois dernier, l'armée avait pourtant vivement critiqué un article publié le 23 mai par le New York Times, dans lequel le manque d'entraînement des troupes et la corruption endémique étaient cités comme des obstacles à la recherche des 219 lycéennes toujours aux mains des islamistes.

L'auteur de l'article a été accusé "de médiocrité abyssale, d'arrogance et de racisme".

Selon Reporters sans frontières (RSF), le Nigeria est 112e sur 180 pays en termes de liberté de la presse.

ola-phz/cdc/mba

PLUS:hp