NOUVELLES

Le style de jeu des Kings de Los Angeles est exigeant pour ses adversaires

06/06/2014 08:06 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Massifs, rapides et robustes, les Kings de Los Angeles prônent un style de jeu exigeant, mais aussi intelligent.

Ils ne sont pas que des gros gaillards qui cognent fort. Ils épuisent également leurs adversaires, autant physiquement que mentalement.

«Ils sont d'abord très opportunistes, a noté le défenseur des Rangers de New York Ryan McDonagh en parlant de ses adversaires. Ils peuvent provoquer quelque chose à tout moment et c'est ce qui les rend dangereux.

«Vous pensez être en contrôle. Vous croyez être dans une simple bataille dans un coin, vous avez l'avantage au nombre des joueurs. Ça ne change rien, ils peuvent trouver le moyen de récupérer la rondelle, l'envoyer vers le filet et être en bonne position. Vous devez être discipliné et rester concentré jusqu'à la fin de votre présence sur la glace.»

Le gardien Henrik Lundqvist, qui a fait face à 20 tirs en troisième période dans un revers de 3-2 en prolongation lors du match no 1, a dit que les Kings sont menaçants dans toutes les phases du jeu.

«Ils aiment lancer à partir de l'extérieur et essayer de profiter des retours, a expliqué le gardien suédois. Souvent, vous pouvez penser que l'occasion n'est pas vraiment menaçante, mais ils peuvent provoquer une deuxième et une troisième occasion et pas nécessairement à partir du premier lancer.

«C'est important de ne pas perdre sa concentration même si vous pensez que tout est sous contrôle. C'est là qu'ils vont vous surprendre.»

Les Kings ont certainement l'attention des Rangers. L'entraîneur des New-Yorkais, Alain Vigneault, a passé les deux derniers jours à rappeler à ses joueurs de tout donner samedi lors du match no 2.

«Si vous êtes en finale et que vous espérez gagner, vous devez offrir le meilleur de vous-mêmes. Nos gars en sont conscients, a-t-il dit. Nos gars se sont parlé de ça. Nous voulons tous être meilleurs samedi.»

Les deux équipes se sont entraînées vendredi — les Rangers au Staples Center et les Kings dans leur complexe d'entraînement de banlieue, à El Segundo. Il devrait y avoir quelques changements dans la formation des deux équipes.

Le défenseur des Rangers John Moore, qui était admissible à un retour au jeu après avoir purgé une suspension de deux rencontres, avait retrouvé sa place habituelle à l'entraînement. Et l'entraîneur-chef des Kings, Darryl Sutter, a mentionné que le vétéran défenseur Robyn Regehr, qui est sur la touche depuis le premier match du deuxième tour, allait «probablement» jouer.

Malgré la défaite lors du premier match, les Rangers semblaient décontractés vendredi. Le message a été de tourner la page après la première rencontre et de passer à un niveau supérieur lors du match no 2.

Pour les Kings, il faut continuer dans la même veine. Cela veut dire d'être discipliné et de s'impliquer physiquement pour une 105e fois depuis le début de la saison régulière. Et c'est tout à leur honneur de pouvoir continuer à appliquer le même plan de match.

«Notre style est exigeant quand vous disputez 82 matchs, a rappelé le capitaine des Kings, Dustin Brown. Parfois, vous connaissez un passage à vide et tout le monde pointe vers notre incapacité à marquer des buts.

«Il y a eu une séquence pendant la saison où nous étions incapables de marquer, mais nous avons trouvé d'autres moyens de gagner en jouant de la bonne manière sans la rondelle. Je pense que c'est la clé de notre succès, notre travail en défensive.»

PLUS:pc