NOUVELLES

Le NPD suspend la députée Manon Perreault visée par des accusations criminelles

06/06/2014 02:11 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Visée par des accusations criminelles de méfait public, la députée fédérale Manon Perreault a été suspendue jusqu'à nouvel ordre par le Nouveau Parti démocratique (NPD).

Selon l'acte d'accusation déposé au palais de justice de Joliette, la représentante de la circonscription de Montcalm, dans Lanaudière, aurait fait déclencher une enquête par la police de Mascouche en rapportant un vol qui n'aurait jamais été commis.

Mme Perreault aurait également effectué une fausse déclaration en accusant une autre personne d'avoir commis l'infraction en question.

«Le ou vers le 21 janvier (Mme Perreault) a, avec l'intention de tromper, amené (...) un agent de la paix à commencer ou à continuer une enquête en rapportant qu'une infraction, soit un vol, avait été commise alors qu'elle ne l'avait pas été», peut-on lire dans le document.

L'acte d'accusation précise que Mme Perreault aurait eu l'intention de «rendre une autre personne suspecte d'une infraction qu'elle n'a pas commise». La députée fédérale aurait également effectué une fausse déclaration «accusant une autre personne d'avoir commis une infraction».

Le NPD a confirmé la suspension de sa députée, vendredi, dans un bref communiqué, sans toutefois préciser les faits qui lui seraient reprochés.

La formation politique a simplement indiqué que Mme Perreault avait droit à une «défense juste, pleine et entière», ajoutant qu'il n'y aurait pas d'autres commentaires puisque cette affaire est maintenant devant les tribunaux.

La date de comparution de la députée fédérale aurait été fixée au 15 juillet au palais de justice de Joliette.

Née en 1965 à Rimouski, Mme Perreault est actuellement porte-parole néo-démocrate en matière de personnes vivant avec une limitation fonctionnelle.

Elle avait été élue lors du scrutin fédéral de mai 2011 en récoltant 52,97 pour cent des votes dans la circonscription de Montcalm, qui regroupe notamment Mascouche, Saint-Lin-Laurentides ainsi que certains quartiers de la municipalité de Terrebonne.

PLUS:pc