Arsène Houssaye: l'université Harvard confirme détenir un livre français relié en peau humaine

Publication: Mis à jour:

Ni cuir ni carton ni peau d'âne, mais bel et bien de la peau humaine. Voilà la matière utilisée pour la reliure d'un livre de l'auteur français Arsène Houssaye, intitulé Des destinées de l’âme et conservé dans une bibliothèque de l'Université américaine Harvard.

Le 4 avril dernier, une rumeur avait fait grand bruit : trois livres détenus par différentes bibliothèques de l'Université d'Harvard étaient soupçonnés d'avoir été reliés en peau humaine.

Mais jusqu'alors, rien n'avait encore été confirmé. Un mois plus tard, c'est désormais chose faite grâce à un tweet de Harvard qui confirme qu'un des trois livres, celui de l'écrivain Français du 19e siècle, est bel est bien relié avec de la peau humaine :

Dans une lettre ouverte aux lecteurs publiée sur le site de la Houghton Library le 4 juin dernier, l'Université explique que des chercheurs ont prélevé puis analysé de minuscules parcelles du livre selon une technique d'identification des protéines de la peau, dans le but d'exclure toute origine animale.

Et le résultat est sans appel. Selon le conservateur des livres rares de l'Université, Alan Puglia, les scientifiques sont sûrs à 99,9% que le livre écrit en 1879 est recouvert de peau humaine.

Une note édifiante laissée dans le livre par l'ami d'Arsène Houssaye, le Dr Ludovic Bouland, explique ce choix pour le moins... morbide :

«Ce livre est relié en peau humaine parcheminée, c’est pour lui laisser tout son cachet qu’a dessein on n’y a point appliqué d’ornement. Un livre sur l’Âme humaine méritait bien qu’on lui donna un vêtement humain: aussi lui avais-je réservé depuis longtemps ce morceau de peau humaine pris sur le dos d’une femme. Il est curieux de voir les aspects différents que prend cette peau selon le mode de préparation auquel elle est soumise. La comparer par exemple avec le petit volume que j’ai dans ma bibliothèque, (...) qui lui aussi est relié en peau humaine mais tannée au sumac (un genre d'arbres ou d'arbustes, ndlr)», peut-on lire sur cette note rapportée par Gizmodo.

Quant aux deux autres livres soupçonnés eux aussi d'avoir été réalisés avec le procédé ? «Les tests similaires réalisés sur les livres soupçonnés d'être reliés en peau humaine à la bibliothèque Law School Library et à la Medical School's Countway Library, ont révélé qu'ils étaient tous deux constitués en peau de mouton», peut-on lire dans la lettre ouverte.

Toutefois, la «bibliopégie anthropodermique», soit le fait d'utiliser de la peau humaine afin de relier un livre, n'a rien de nouveau. En réalité, ce procédé était très répandu au XVIème siècle dans le but d'immortaliser «les aveux des criminels» ou utilisé à la demande des familles en guise de commémoration selon Heather Cole, une assistante conservatrice de livres rares de la Houghton Library.

» Dans un genre différent, découvrez ci-dessous les mini-meubles particuliers de l'artiste Jessica Harrison :

Close
Des mini-meubles de peau humaine
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

Sur le web

Trois livres reliés avec de la peau humaine découverts à Harvard

Harvard détient bel et bien un livre (français) relié... en peau humaine

A Harvard, un livre en partie fait de peau humaine – metronews