NOUVELLES

Fusillade à Moncton : une veillée aux chandelles en l'honneur des trois policiers tués (PHOTOS)

06/06/2014 07:37 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT
PC

Des centaines de personnes se sont rassemblées vendredi soir devant le quartier général de la GRC de Moncton pour honorer la mémoire des policiers morts lors de la fusillade, et pour remercier la GRC de son travail. 

Malgré la pluie et le froid, ils étaient nombreux à rester sur place et à discuter tranquillement. Une salve d'applaudissements éclatait parfois, pour saluer le passage d'un policier.

Pour l'occasion, la Ville avait fermé une portion de la rue Main. Des policiers étaient postés à chaque extrémité pour assurer la sécurité des gens venus leur rendre hommage, et des citoyens faisaient la file pour les remercier, leur faire une accolade ou leur serrer la main.

Des gens de tous âges étaient massés devant l'établissement de la GRC et attendaient patiemment de pouvoir déposer des lettres, des chandelles ou des fleurs sur les marches de l'établissement. À l'intérieur, un livre avait été mis à la disposition des gens voulant y écrire des messages de condoléances et des remerciements.

Anne Richard est venue montrer son appui aux policiers, et aussi à la communauté, avec quelques membres de sa famille.

« C'est notre ville, c'est quelque chose qu'on n'aurait pas pensé que ça aurait pu se passer. C'est important de soutenir la communauté, c'est important de soutenir les héros qui ont pris la peine de nous protéger et de faire leur job comme il faut. »

Samuel Fournier est venu sur place avec son fils Jayden. À l'instar de plusieurs autres parents, il tenait à montrer un visage humain de la tragédie à son fils.

« Je voulais qu'il sache que les policiers sont des bonnes personnes, qu'ils font un travail incroyable. Après tout, ils lui ont sauvé la vie, ils ont sauvé la vie à tous ces gens », a-t-il confié, ému.

Plus de 1000 personnes avaient confirmé sur la page Facebook de l'événement qu'elles seraient sur place pour honorer la mémoire des disparus.

L'organisatrice de l'événement, Ellen Ashley Graham, suggérait d'apporter chandelles, fleurs et cartes sur place.

La vie reprend son cours dans la ville

Le maire de Moncton, George LeBlanc, a tenu un point de presse en fin d'avant-midi pour souligner le travail acharné et l'intégrité des membres de la GRC.

En plus des condoléances offertes aux familles touchées, M. LeBLanc a tenu à remercier la population de Moncton pour sa patience et pour l'aide fournie aux policiers.

Un livre de condoléances est mis à la disposition des citoyens à l'hôtel de ville de Moncton et le mot-clic #espritmoncton sera utilisé sur Twitter pour remercier la GRC et offrir des condoléances aux familles et aux amis des victimes.

Les autorités municipales réfléchissent également à l'hommage qui sera rendu aux policiers de la GRC qui ont été tués. Ils encouragent la population à partager leurs suggestions en utilisant le nouveau mot-clic sur Twitter.

>>> La mère d'une victime de la fusillade de Moncton livre un témoignage émouvant

Les barrages établis dans le secteur de Moncton-Nord ont été retirés jeudi soir, après l'arrestation de Justin Bourque, pour permettre aux résidents de recommencer à circuler.

La tension s'est relâchée pour les résidents dans le périmètre de sécurité qui les a confinés à leur domicile pendant des heures.

De nombreux résidents sont immédiatement sortis prendre l'air sitôt l'arrestation du suspect confirmée.

« Le fait que tous les policiers avaient été tirés, ça nous a affectés, c'était un choc. On n'a jamais eu ça ici à Moncton », affirment deux adolescentes interviewées dans les minutes qui ont suivi.

Les services municipaux ont été rétablis vendredi et les autobus de Codiac Transpo ont repris la route.

Les écoles du District scolaire francophone Sud qui étaient fermées jeudi l'étaient aussi vendredi.

Selon le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, des services et des moyens sont en place pour venir en aide aux personnes touchées par ce drame.

INOLTRE SU HUFFPOST

Veillée aux chandelles en l'honneur des trois policiers tués à Moncton
Fusillade à Moncton (4-5 juin 2014)