NOUVELLES

Espagne - Valence: Lim, le nouveau patron, s'entend avec le créancier

06/06/2014 09:01 EDT | Actualisé 06/08/2014 05:12 EDT

L'homme d'affaires singapourien Peter Lim, qui a pris le contrôle de Valence mi-mai, et Bankia, principal créancier, se sont entendus sur une restructuration de la dette du club espagnol qui prévoit à terme le remboursement d'environ 320 millions d'euros, a annoncé la banque vendredi.

Attendu depuis plusieurs jours, cet accord entre Bankia et Meriton, la holding de Lim, est une bouffée d'oxygène pour Valence, plombé ces dernières années par cette très lourde dette au point que la construction de son nouveau stade avait dû être interrompue faute de crédits.

"Bankia et Meriton se sont mis d'accord sur les termes et conditions matérielles de la restructuration de la dette du Valence CF", écrit Bankia dans un communiqué.

"La transaction est structurée de manière à ce que Bankia puisse recouvrer la totalité des fonds accordés par le passé au club et à sa Fondation VCF, pour un montant total d'environ 320 millions d'euros."

Peter Lim, Singapourien de 60 ans, a acquis le mois dernier quelque 70% du capital de Valence, après s'être engagé auprès de la Fondation VCF, l'ancienne propriétaire du club, à y investir au moins 300 millions d'euros.

"Meriton Holdings a déposé une offre solide avec un projet crédible, cohérent et réalisable pour le Valence CF, ce qui a permis une restructuration durable et à long terme de la dette actuelle. Cela offre une stabilité financière de long terme et une plateforme solide pour renforcer le club", estime Bankia.

La restructuration de la dette entérine la prise de contrôle de Lim et lui laisse les mains libres pour bâtir une équipe compétitive en vue de la saison prochaine. Cette saison, Valence a terminé 8e de la Liga, sans parvenir à se qualifier pour une compétition européenne.

L'avènement de Peter Lim constitue un nouveau cas de rachat d'un club de football européen par des capitaux étrangers, quelques mois seulement après l'arrivée du milliardaire indonésien Erik Thohir à l'Inter Milan (Italie).

jed/gv

PLUS:hp