NOUVELLES

Crédit immobilier: l'amende payée par BofA pourrait dépasser 12 mds USD (presse)

06/06/2014 02:28 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Les négociations engagées entre Bank of America et les autorités américaines à propos des pratiques passées de la banque en matière de crédit immobilier pourraient déboucher sur une amende d'au moins 12 milliards de dollars, a rapporté vendredi la presse américaine.

Les précédentes informations de presse sur ces négociations faisaient état d'une amende potentielle deux fois moindre, de l'ordre de 6 milliards de dollars.

Mais les autorités américaines réclament encore plus, ajoute le Wall Street Journal, citant des personnes proches du dossier.

Si on y ajoute les 6 milliards que l'établissement de Charlotte (sud-est des Etats-Unis) a déjà accepté de payer au régulateur du secteur, le Federal Housing Finance Agency, le coût de règlement du dossier pour BofA dépasserait largement la pénalité record de 13 milliards de dollars payée par JPMorgan pour échapper à des poursuites pour des faits analogues.

Une partie de la somme mentionnée, environ 5 milliards, pourrait servir à aider les emprunteurs victimes des pratiques douteuses de la banque, par exemple en réduisant le capital encore dû ou le montant des mensualités restantes.

Une amende de 12 milliards de dollars serait supérieure aux 11,4 milliards de bénéfices dégagés l'an dernier par BofA, qui était le meilleur réalisé par l'établissement en six ans.

Bank of America, qui était devenu au moment de la crise du "subprime" le premier prêteur hypothécaire des Etats-Unis, a dépensé à ce jour quelque 60 milliards de dollars pour régler des contentieux dans le domaine immobilier, selon le WSJ.

fga/ih/jh

BANK OF AMERICA

JP MORGAN CHASE & CO

PLUS:hp