NOUVELLES

Yémen: 500 insurgés d'Al-Qaïda tués depuis fin avril (armée)

05/06/2014 06:02 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

L'armée yéménite a annoncé jeudi que son offensive contre Al-Qaïda lancée fin avril dans le sud du pays avait fait 500 morts dans les rangs des insurgés, et affirmé sa détermination à pourchasser les membres du réseau.

"Cinq cents membres d'Al-Qaïda ont été tués depuis le début, fin avril, de l'offensive dans les provinces de Chabwa et d'Abyane, dix autres ont été blessés et 39 capturés", a déclaré dans une conférence de presse le porte-parole des forces armées, le colonel Saïd al-Faqih.

"Les pertes de l'armée s'élèvent à 40 morts et 100 blessés", a-t-il ajouté, dans le premier point de presse organisé par les forces armées sur l'opération lancée le 29 avril et destinée à déloger les combattants d'Al-Qaïda de leurs fiefs dans le sud.

Le colonel Faqih a affirmé la détermination de l'armée à continuer ses opérations contre les éléments d'Al-Qaïda et de les "pourchasser dans leurs refuges".

Selon des sources militaires, l'armée a réussi à détruire pendant son offensive des camps d'entraînement du réseau dans le sud. Les combattants d'Al-Qaïda, qui ont survécu à l'offensive, ont procédé, selon des experts, à un repli tactique dans des zones montagneuses difficiles d'accès.

Le porte-parole des forces armées a appelé "tous les groupes armés au Yémen, dont les Houthis (rebelles chiites implantés dans le nord du pays) à remettre immédiatement leurs armes aux autorités".

"L'armée ne restera pas les bras croisés devant les agressions perpétrées par ces groupes partout où ils se trouvent au Yémen", a-t-il assuré.

Il a aussi appelé les pays voisins à "aider le Yémen dans sa guerre contre le terrorisme qui, a-t-il dit, n'a pas suffisamment de moyens pour venir à bout de cette organisation aux ramifications internationales qu'est Al-Qaïda".

jj/mh/vl

PLUS:hp