POLITIQUE

Le sénateur Mike Duffy dormait à l'hôtel plutôt qu'à son chalet

05/06/2014 06:00 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT
CP

OTTAWA - Le sénateur Mike Duffy passait des nuits à l'hôtel au lieu de dormir à son chalet lorsqu'il était de passage à l'Île-du-Prince-Édouard en hiver, selon des documents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Entre 2009 et 2012, il a passé 35 nuits dans des établissements hôteliers de Charlottetown au lieu de se rendre au domicile qu'il présentait comme sa résidence primaire à Cavendish, à environ 40 kilomètres au nord, d'après la police fédérale.

La semaine dernière, l'enquêteur en chef Greg Horton a demandé et obtenu un mandat de perquisition pour avoir accès aux dossiers des hôtels.

«Je crois que ces dossiers permettront d'obtenir des preuves (...) pour démontrer que le sénateur Duffy reste dans des hôtels lorsqu'il visite l'Île-du-Prince-Édouard pendant l'hiver, et non la résidence qu'il dit être sa principale», a-t-il écrit dans les documents de la cour.

Le calendrier personnel du sénateur Duffy montre que celui-ci a séjourné à l'hôtel Charlottetown, au Delta et au Great George pendant ses escales dans sa province natale, a indiqué la GRC.

L'assistant de M. Duffy a déclaré à l'enquêteur Horton que le sénateur préférait rester dans la capitale pendant les tempêtes de neige puisque son chalet de Cavendish se trouve sur une route secondaire.

«Le chalet de Cavendish est enseveli sous la neige», a déclaré l'assistant.

«De plus, lorsqu'il effectue de courtes visites (pour la fin de semaine, par exemple), il préfère rester plus près de l'aéroport pour arriver à temps», a-t-il ajouté.

Greg Horton dit avoir parcouru le calendrier de Mike Duffy ainsi que ses relevés de cartes de crédit. Il a découvert que le sénateur avait passé des nuitées dans des hôtels de Charlottetown à d'autres périodes de l'année.

«Le sénateur Duffy a réclamé environ 90 000 $ en frais au Sénat, soutenant que sa résidence principale était un chalet où il n'est pas domicilié pendant au moins quatre mois à chaque année», a signalé l'enquêteur en chef.

«Pendant les 16 mois d'hiver que j'ai examinés, ce qui représente 481 jours, je n'ai pu identifier que 35 nuits qu'il a passées à l'Île-du-Prince-Édouard», a-t-il spécifié.

Mike Duffy a été suspendu du Sénat en novembre dernier en raison d'irrégularités dans ses réclamations d'allocations de logement, à l'instar de ses anciens collègues conservateurs Patrick Brazeau et Pamela Wallin.

Le libéral Mac Harb a présenté sa démission du Sénat en août dernier après avoir remboursé 231 000 $ en dépenses indues.

Mac Harb et Patrick Brazeau font face à des accusations de fraude et d'abus de confiance. Aucune accusation criminelle ne pèse contre Mike Duffy et Pamela Wallin.

En avril, des responsables de la GRC ont affirmé que Nigel Wright, l'ancien chef de cabinet de Stephen Harper, ne ferait pas face à des accusations criminelles en lien avec le scandale des dépenses au Sénat.

M. Wright a démissionné de son poste de bras droit de M. Harper lorsqu'on a appris qu'il avait signé un chèque personnel de 90 000 $ à Mike Duffy pour permettre à l'ancien sénateur conservateur de rembourser des allocations de logement injustement réclamées.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les controverses du Sénat