NOUVELLES

Nigeria: procès d'un homme soupçonné d'implication dans la mort d'une Australienne

05/06/2014 07:21 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Un Nigérian accusé d'avoir escroqué à hauteur de 90.000 dollars une retraitée australienne, retrouvée morte depuis, en flirtant avec elle sur Internet, a été traduit devant un tribunal nigérian, selon l'agence nigériane anti-corruption jeudi.

"L'homme a comparu hier (mercredi) devant un tribunal d'Ibadan pour avoir comploté et obtenu la somme de 90.000 dollars d'une femme australienne sous de faux prétextes" a déclaré à l'AFP Wilson Uwujaren, de la commission des crimes économiques et financiers.

Selon M. Uwujaren, Orowo Jesse Omokoh, 28 ans, avait rencontré Jette Jacobs, une grand-mère de 67 ans qui vivait à Johannesbourg, en Afrique du Sud, sur Internet en 2012, et avait promis de l'épouser.

L'accusé et d'autres suspects toujours en fuite auraient ensuite obtenu de la victime l'importante somme d'argent, qui devait servir à la préparation d'un mariage au Nigeria qui n'a jamais eu lieu.

"Jesse (Omokoh) a quitté le Nigeria pour retrouver cette femme le 4 février 2013, et cinq jours plus tard, Mme Jacobs a été retrouvée morte dans son appartement de Johannesbourg" a relaté M. Uwujaren.

M. Omokoh est retourné au Nigeria deux jours après la découverte du corps de la victime mais on ignore encore s'il est responsable de sa mort.

L'accusé, qui avait été arrêté au Nigeria en janvier, a plaidé non coupable et son avocat a demandé à ce que lui soit accordée une liberté conditionnelle.

Mais la cour a demandé à ce qu'il reste en prison jusqu'à la prochaine audience, le 10 juillet.

joa/phz/cdc/sba

PLUS:hp