NOUVELLES

Mondial: De Poutine à Merkel, 21 dirigeants attendus au Brésil (présidence)

05/06/2014 08:31 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Vingt-et-un dirigeants mondiaux, dont Vladimir Poutine, Angela Merkel ou Albert de Monaco ont déjà confirmé leur présence au Brésil pendant la Coupe du monde de football, a annoncé jeudi soir la présidence brésilienne.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon et 11 chefs d'Etats ou de gouvernement assisteront au match d'ouverture Brésil-Croatie, le 12 juin à Sao Paulo, parmi lesquels l'émir du Qatar Tamin Bin Hamad al-Thani, le président gabonais Ali Bongo Ondimba et le Bolivien Evo Morales.

Le président Russe Vladimir Poutine, dont le pays organisera la prochaine Coupe du monde en 2018, a déjà annoncé qu'il assisterait à la finale, le 13 juillet, au stade Maracana de Rio de Janeiro.

D'autres assisteront à une ou deux rencontres et auront des entretiens bilatéraux avec la présidente brésilienne Dilma Rousseff, comme le chancelière allemande Angela Merkel, ou le vice-président des Etats-Unis Joe Biden.

Voici la liste publiée par la présidence brésilienne:

- La chancelière allemande Angela Merkel - match Allemagne-Portugal, Salvador de Bahia, 16 juin

- Le roi Philippe, la reine Mathilde de Belgique et le Premier ministre belge Elio di Rupo - match Belgique-Russie, Rio de Janeiro, 22 juin.

- Michelle Bachelet, présidente du Chili - match d'ouverture le 12 juin à Sao Paulo, et match Chili-Australie à Cuiaba, le 13 juin.

- Zoran Milanovic - Premier ministre de Croatie (match d'ouverture Brésil-Croatie, puis Croatie-Cameroun, Manaus, 18 juin).

- Rafael Correa, président d'Equateur - match d'ouverture.

- Joe Biden, vice-président des Etats-Unis - USA-Ghana, Natal, 16 juin.

- John Mahama, président du Ghana - match d'ouverture.

- Juan Orlando Hernandez, président du Honduras - match Honduras-France, Porto Alegre, 16 juin.

- Willem-Alexander, roi des Pays-Bas - match Pays-Bas-Australie, Porto Alegre, 18 juin.

- Vladimir Poutine, président de la Russie - finale, Rio de Janeiro, 13 juillet.

- José Mujica, président de l'Uruguay - ouverture.

- Prince Albert II de Monaco - matches Argentine-Bosnie (Rio de Janeiro, 15 juin) et Corée du sud-Belgique (São Paulo, 26 juin)

- Tamin Bin Hamad al-Thani, Emir du Qatar - ouverture.

- Desiré Bouterse - président du Surinam - ouverture.

- José Eduardo dos Santos - président de l'Angola - ouverture.

- Evo Morales - président de Bolivie - ouverture.

- Ali Bongo Odimba - président du Gabon - ouverture.

- Horacio Cartes - président du Paraguay - ouverture

- Uruhu Kenyatta - président du Kenya - demi-finale (non précisée) et finale.

- Ban Ki-Moon - secrétaire général de l'ONU - ouverture

ma-pal/jr

PLUS:hp