NOUVELLES

L'UE, "très déçue", appelle Israël à annuler la relance de la colonisation

05/06/2014 01:36 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

L'Union européenne s'est dite "profondément déçue" jeudi par l'annonce du gouvernement israélien de la relance massive de la colonisation, et l'a appelé à "annuler" cette décision.

"Nous appelons les autorités israéliennes à annuler cette décision et à faire tendre tous leurs efforts vers la reprise rapide des discussions de paix", a déclaré le service diplomatique de l'UE dans un communiqué.

Le gouvernement israélien a ordonné jeudi le déblocage d'un plan de construction pour 1.800 logements supplémentaires dans les colonies, quelques heures après avoir annoncé un appel d'offres pour 1.500 autres logements, en représailles à un gouvernement d'union palestinien agréé par la communauté internationale.

Dans son communiqué, l'UE ne fait référence qu'au premier appel d'offres, qualifié de décision qui "n'aide pas les efforts de paix".

"L'UE et ses Etats membres ont appelé de manière répétée toutes les parties à faire preuve d'un maximum de retenue et à éviter toute action unilatérale qui pourrait affaiblir les efforts de paix et la viabilité d'une solution à deux Etats, comme la poursuite de la colonisation".

Le communiqué rappelle que les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont récemment réaffirmé "leur engagement à mettre pleinement en oeuvre" la législation européenne par rapport à la colonisation. L'UE a mis en application en janvier des lignes directrices interdisant de traiter avec des entreprises ou organismes basés dans les colonies.

Ce communiqué a déclenché l'ire du gouvernement israélien.

"Il est étrange que dans la communauté internationale il y ait ceux qui disent qu'un gouvernement palestinien incluant une organisation terroriste meurtrière (le Hamas: NDLR) peut promouvoir la paix, et que les mêmes disent que construire à Jérusalem, la capitale d'Israël, et dans d'autres endroits dont même les Palestiniens savent qu'ils resteront sous souveraineté israélienne dans tout futur accord, est une démarche qui doit être annulée", s'est indigné un responsable gouvernement israélien sous couvert de l'anonymat.

La communauté internationale considère comme illégales les colonies érigées en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée.

"Ce qu'il faut maintenant, c'est un engagement constructif afin de créer un climat conduisant à la reprise des négociations", dit l'UE.

jlb/plh/agr/bds

PLUS:hp