NOUVELLES

Libye: 4 membres de l'ONU "traités brutalement" à l'aéroport (ONU)

05/06/2014 07:29 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Quatre employés de l'ONU en Libye ont été brièvement interpellés et "traités brutalement" par des agents de la sécurité à l'aéroport de Tripoli, a déploré jeudi le chef de mission de l'ONU en Libye, Tarek Metri.

"Quatre employés de l'ONU ont été interpellés (mercredi soir) durant une heure et demie par la brigade de la sécurité de l'aéroport et ont été traités brutalement", a déclaré M. Metri au cours d'une conférence de presse à Tripoli, sans donner plus de détails.

M. Metri a dénoncé un acte "inacceptable" envers des employés de l'ONU disposant d'une "immunité".

Les quatre personnes ont été interpellées après avoir été soupçonnées de trafic d'armes depuis Al-Baida vers Tripoli, a-t-il dit, sans préciser si elles avaient le statut de diplomates.

Les quatre employés, tous de nationalité étrangère, avaient des permis de port d'armes du ministère de l'Intérieur et revenaient d'Al-Baida (est) où ils préparaient une future visite de M. Metri dans cette ville, selon la même source.

M. Metri a ajouté par ailleurs qu'un haut fonctionnaire de l'ONU avait été déjà brièvement interpellé récemment par des gardiens du complexe d'Al-Hadhba, à Tripoli, où sont détenus et jugés les responsables de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi.

Ce fonctionnaire, qui devait assister à une audience en tant qu'observateur, a été interpellé durant une heure et demie par les gardiens qui lui ont confisqué ses affaires.

Les ressortissants étrangers, y compris les diplomates, sont les cibles d'attaques et d'enlèvements, voire d'assassinats, depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

La dernière attaque en date a visé mercredi un représentant suisse du Comité international de la Croix rouge (CICR) tué par des inconnus à Syrte (centre).

Par ailleurs, plusieurs diplomates ont été enlevés ces derniers mois en Libye où pullulent des milices armées qui font la loi dans le pays.

ila/vl

PLUS:hp